En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Une nouvelle branche de la médecine…

… c’est ce que pense le Dr Qing Li dans son livre L’art et la science du bain de forêt, dont cet article est extrait et qui a été publié, en anglais, dans le dernier numéro du magazine Country Living. Nous avions déjà traité de ce sujet dans un article encore plus détaillé en 2015, mais comme notre faiblesse d’humains est d’oublier rapidement ce qui pourtant nous serait utile et profitable, il est toujours nécessaire de répéter les choses, de se les rappeler de temps à autre pour qu’elles puissent finir par devenir un acquis indestructible ;-) !

S’imprégner de la vue et des sons de la forêt a scientifiquement prouvé des bénéfices pour la santé,
dit le Dr Qing Li.

Forêt

Depuis des temps immémoriaux être au milieu des arbres a aidé à nous remettre de nos soucis, tout en nous réparant et nous ravivant. Cependant, c’est seulement récemment qu’il y a eu des preuves scientifiques pour confirmer ce que nous avons toujours su de façon innée sur le pouvoir guérisseur de la forêt.

Shinrin signifie forêt en Japonais et yoku signifie bain. Donc shinrin-yoku (N.D.T. :d’autres écrivent yoki au lieu de yoku, sans doute la complexité de la transposition des idéogrammes vers une écriture latine…) c’est se baigner dans l’atmosphère de la forêt, ou s’en emparer à travers nos sens. Ce n’est pas de l’exercice, de la randonnée ou du jogging. C’est simplement être dans la nature et s’y connecter à travers notre sens de la vue, celui de l’ouïe, du goût, de l’odorat et du toucher.

Suite

Citation

 

« Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. »

Albert Einstein

Suite

Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?

Si vous vous battez avec une maladie chronique, vous pourriez parfois vous demander « Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? Qu’est-ce que je fais de travers ? Pourquoi est-ce que je ne vais pas mieux ? »

Ayant lutté contre la maladie de Lyme durant 20 ans maintenant, je peux vous dire que ces questions sont compréhensives. L’inconfort quotidien et l’incertitude de vivre avec une maladie qui vous limite en permanence est incroyablement frustrant.

Quand ces sentiments surviennent, le truc est de les accepter et de les transformer, mais de ne pas y rester collé. Ils peuvent vous entraîner dans une spirale de désespoir, de culpabilité et de stress dont vous n’avez pas besoin.

Voici quatre façons simples de réduire vos pensées négatives :

 

Adieu à la négativité - Hippocrate - 1

Suite

Pratiques anti-âge pour favoriser une longévité heureuse

 Pratiques anti-âge - HippocratePhoto Institut Hippocrate

Qu’est-ce qui provoque le vieillissement ? 
Les scientifiques qui étudient la gérontologie n’en sont pas tout-à-fait sûrs. Certains pensent que c’est dû à la génétique, à l’exposition au soleil, à la respiration, à la nourriture ou quelque autre sorte d’horloge biologique pré-déterminée. Une chose sur laquelle tous les gérontologues s’accordent c’est que l’âge chronologique a peu à voir avec l’âge biologique. En d’autres termes, le nombre d’années durant lesquelles vous avez arpenté cette planète n’est pas nécessairement un indicateur de votre aspect et de votre ressenti. Ces scientifiques qui étudient la longévité disent que le plus gros impact sur votre âge biologique est l’alimentation et le mode de vie.

Selon le généticien Richard Cawthon et ses collègues de l’Université de l’Utah les causes du vieillissement des personnes de plus de 60 ans peuvent être réduites à ces quatre facteurs :

  • Raccourcissement des télomères : 4%
  • Stress oxydatif : 44%
  • Glycation : 46%
  • Âge chronologique : 6%

Suite

Citation

 

 « Pour faire confiance à votre corps en tant que guide, la première étape est de commencer à le comprendre. »

Deepak Chopra

Suite

Citation

« La connaissance sans l’expérience c’est de la philosophie ; l’expérience sans la connaissance c’est de l’ignorance. »

Dr Joe Dispenza

Suite

Citation

« Lorsque je rencontre un homme et que je blâme ses faiblesses, je me ravis à moi-même de la force de connaissance supérieure. Par contre, si je m’applique avec amour à m’intéresser à ses qualités, j’assimile de telles forces. »

Rudolf Steiner

Suite

Comment s’accepter pour être en paix avec soi et se réaliser

Dans cet article d’Andy Roman, que je vous traduis ci-dessous c’est de cette « acceptation » dont il est question et qui mérite d’être comprise car trop souvent elle est confondue avec « soumission », ce qui n’a rien à voir avec le processus d’acceptation. Nuance, nuance… alors allons-y :

En 1969, le psychiatre Thomas A. Harris a écrit un manuel d’aide pour soi-même intitulé : « Je suis OK, vous êtes OK« . Il a eu tant de succès que son titre devint un slogan dans les années 70. Quelle belle attitude. Il dit « Je m’accepte comme étant OK, et je vous accepte comme étant OK« . Ça sonne bien. Mais qu’en est-il si je ne me sens pas OK ? Suis-je alors bloqué avec « Je ne suis pas OK,mais vous l’êtes » ? Quelle façon humiliante de vivre dans le monde ! Tous les autres sont en quelque sorte plus réels et libres que moi. Si je suis ce non-OK, je suis chanceux de trouver quelques miettes. Je finirai par tomber sur le petit bout de la paille dans tous les domaines de ma vie. Bonheur pour les autres, pas pour moi. Le malheur c’est moi, pauvre, pauvre, pitoyable non-OK moi.

Suite