Performances sportives et végétalisme : le problème des protéines

Si vous pratiquez du sport très régulièrement ou même intensivement et qu’une alimentation plus végétale vous tente mais que vous êtes préoccupé par votre apport en protéines, je vous invite à lire cette série d’articles que nous avions publié il y a 2 ans maintenant. Vous y découvrirez le témoignage de 4 athlètes de haut niveau végétaliens, crudivores ou ayant une forte proportion de cru dans leur alimentation ainsi que de nombreuses informations nutritionnelles pour vous permettre d’envisager d’adopter une alimentation plus végétale (voire complètement végétale !) sans craindre pour vos performances ni votre santé.

Sport et vegan - illustration Eddie GuyIllustration par Eddie Guy

Suite

Protéines végétales et performances sportives optimales (4ème et dernière partie) : course et végétalisme

Suite des interviews de sportifs végétaliens de haut niveau, par Joanna Steven pour le magazine Get Fresh ! .

Nous avons découvert le point de vue de Brendan Brazier, ironman professionnel dans un 1er article, puis celui de Robert Cheeke, bodybuilder, ensuite nous avons pu en apprendre davantage sur Tonya Kay, danseuse professionnelle et végétalienne crudivore. Aujourd’hui, pour terminer cette série d’interviews, je vous ai fait la traduction de l’interview de Tim Van Orden. J’avais déjà traduit un long article sur ce coureur (article que vous pouvez trouver en cliquant ici) dans lequel était détaillée son alimentation sur une journée ainsi que son entrainement sportif.

L’article que je vous propose aujourd’hui est beaucoup plus court mais complète le premier et montre qu’une fois de plus une alimentation végétale n’empêche en aucun cas d’obtenir des résultats extraordinaires :

Au cours des trois dernières années, Tim Van Orden est passé de mollasson sédentaire, souffrant de dépression sévère et de fatigue chronique, à  l’un des meilleurs athlètes de 40 ans du monde entier. Il a réussi cela en adoptant une alimentation simple végétalienne et crue. Cherchant à  repousser les limites des capacités humaines, Tim a réécrit le livre des records dans certains des sports les plus éprouvants du monde. En septembre 2008, Tim a surpris le monde des courses de gratte-ciels en défendant son titre à la course de l’US Bank Tower (75 étages) à Los Angeles. Non seulement il fut meilleur que les deux grimpeurs dominants des courses d’escaliers, mais dans la foulée, il a aussi battu le record du parcours.

Suite

Protéines végétales et performances sportives optimales (3ème partie) : danse professionnelle et végétalisme

Suite des interviews de sportifs végétaliens de haut niveau, par Joanna Steven pour le magazine Get Fresh ! .

Nous avons découvert le point de vue de Brendan Brazier, ironman professionnel dans un 1er article, puis celui de Robert Cheeke, bodybuilder, aujourd’hui, je vous propose la traduction de l’interview de Tonya Kay, danseuse professionnelle (en cliquant sur les photos de ce lien vous verrez différentes photos de Tonya).

Tonya Bikini

Suite

Protéines végétales et performances sportives optimales (2ème partie) : bodybuilding et végétalisme

Suite de l’article de mardi dernier concernant les athlètes ayant une alimentation essentiellement végétale. La 1ère partie nous donnait l’avis de Brendan Brazier, ironman professionnel et végétalien.

Cette fois, il s’agit de l’opinion de Robert Cheeke, un bodybuilder américain de 33 ans aujourd’hui (29 ans au moment de l’interview), conférencier et auteur de livre et de DVDs. Voici la traduction de son interview par Joanna Steven pour le magazine Get Fresh !

Robert_Cheeke

Suite

Protéines végétales et performances sportives optimales (1ère partie)

« Vous êtes davantage susceptible d’absorber des protéines complètes de grande qualité si vous avez une alimentation essentiellement végétalienne que si vous avez une alimentation traditionnelle à base de viande ». Voilà ce que dit Brendan Brazier,  ironman professionnel, auteur à succès sur la nutrition pour les sportifs et créateur d’une gamme, primée, de produits alimentaires nommée VEGA.

Pas de viande du tout ? Es-tu sûr d’avoir assez de protéines ?

Dans un numéro du magazine Get Fresh!, quatre athlètes végétaliens (pas forcément crudivores) expliquent pourquoi une alimentation majoritairement végétale est meilleure en termes de protéines. Aujourd’hui, je vous propose la traduction de l’interview de Brendan Brazier. Les autres témoignages feront l’objet d’articles dans les jours suivants.

A l’âge de 15 ans, je pris la décision de devenir ironman professionnel. Conscient que les chances de concrétiser ce projet reposaient en grande partie sur une stratégie nutritionnelle saine, j’ai commencé à en chercher une. Allant un peu à contre-courant, je décidais d’expérimenter une alimentation à base de végétaux. Comme vous pouvez l’imaginer, les critiques abondaient. Jusqu’à ce que cela fonctionne, bien sûr.  J’ai couru des triathlons Ironman professionnels pendant sept ans, tous avec une alimentation végétalienne et je crois sincèrement que je n’aurais jamais accomplit ce que j’ai fait dans ce domaine si je n’avais pas fait autant attention à mon programme nutritionnel.

Suite

Comment des portions régulières de verdures peuvent sauver votre vie !

Voici la traduction d’un article récemment écrit par Alex Ortner :

Il y a un vieux refrain qui terrifiait autrefois les enfants (et souvent même les adultes) à la table des repas à travers l’Amérique ; malheureusement vous ne l’entendez plus aussi souvent :

« Mange tes verdures« 

Avec l’alimentation standard américaine continuant à dégringoler vers les portions régulières de plats emballés, en conserve ou micro-ondables ou même vers des aliments récupérés au drive-in le plus proche, le besoin de portions régulières de verdures est plus crucial que jamais auparavant.

Mais je prends un peu de salade ici et là…

Article réservé à nos abonnés.

Suite