En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici, ici et ici.

3 erreurs à ne pas commettre si vous buvez des smoothies

Smoothie ou Fruits_ article 10 astuces pour faire manger des légumes à votre famille

J’adore les smoothies depuis des années ! Nous en avons souvent fait la promotion sur ce site et avons même été jusqu’à écrire le premier livre en français consacré aux smoothies verts ! Je pense qu’ils sont une excellente façon (si ce n’est la meilleure !) d’introduire plus de cru dans son alimentation. C’est simple, rapide et délicieux tout en étant à la portée de tous, même les enfants.

Toutefois, de temps en temps, je tombe sur des articles qui nous mettent en garde sur le risque potentiel de prendre du poids en en buvant trop. Il y a des centaines de personnes minces et en bonne santé dans le monde qui boivent des smoothies tous les jours, cela ne peut donc pas être aussi mauvais ! Cela dit, d’un autre côté, certaines personnes boivent des smoothies pour perdre du poids et ne voient aucun progrès de ce côté là.

Quel est exactement le problème avec les smoothies et la perte ou le gain de poids ?

Basé sur les années de smoothies avalés et les témoignages de centaines de personnes, voici trois des plus fréquentes erreurs rencontrées. Ces erreurs peuvent ne pas vous concerner mais si vous n’obtenez pas les résultats escomptés avec vos smoothies, je vous conseille de lire cet article pour être certain que vous ne les fassiez pas.

Suite

Comment consolider ses os avec une alimentation végétalienne crue

Voici un article particulièrement complet sur les raisons de l’importance de la bonne santé de nos os, leurs pires ennemis et les différentes manières de les renforcer, tout en ayant une alimentation végétalienne.

Os solides

Il est écrit par une connaisseuse en la matière puisqu’elle est éducatrice de santé, à l’Institut de santé Hippocrate, auteure, scientifique, athlète et crudivore depuis de nombreuses années. Je vous en fait la traduction ici.

 

Les principes fondamentaux de la construction d’un squelette fort et robuste, commence à l’enfance. En fait, comme toutes les autres bonnes habitudes, si nous les apprenons dès le plus jeune âge, nous n’avons  pas à passer des années à en « désapprendre » de mauvaises à l’âge adulte ! Nous regardons nos parents comme des modèles. Si nos parents sont forts, minces, en bonne santé, actifs et passionnés, cela va nous influencer positivement alors que nous grandissons et que nous traçons notre route dans le monde.

La santé des os, je pense, est malheureusement négligée par beaucoup de personnes, probablement parce que nos os ne sont pas directement visibles. En général, nous semblons bien plus préoccupés par l’aspect de notre peau que par le fait de savoir si nous faisons ce qu’il faut pour aider notre squelette. Peut-être que si nous avions un exosquelette, comme les insectes, nous ferions plus attention à nos os. Bien qu’il soit possible de renverser le processus de dégénération des os et l’ostéoporose à l’âge adulte via une alimentation végétalienne crudivore correctement adaptée et un programme d’exercices physiques, il est bien sûr préférable de ne pas avoir besoin d’y avoir recours. En fait, certaines conséquences du rachitisme, l’équivalent de l’ostéoporose pour les enfants, ne peuvent jamais être renversées, et les infortunés enfants sont laissés avec des déformations permanentes.

Nos os font face à de nombreuses menaces tout au long de notre vie; il est même déclaré sur certains sites sur l’alimentation vivante que dans le monde développé, notre squelette ne se forme jamais totalement correctement, résultat de nos choix désastreux de mode de vie, et cela en retour est un facteur majeur de vieillissement prématuré. Alors, ayons une structure osseuse correcte, maintenant !

Les pires ennemis de nos os et ce que vous devez faire pour les consolider ci-dessous dans la suite de l’article.

 

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Porridge cru express sans gluten pour bébés et jeunes enfants

Si vous ne savez pas quoi donner au petit-déjeuner ou bien en encas, à votre bébé ou jeune enfant, que vous vouliez lui proposer un repas sain, végétal de préférence cru mais que vous n’avez pas non plus forcément le temps de vous lancez dans une préparation longue et compliquée, cette recette ultra-rapide est parfaite au quotidien et permet toute une gamme de variantes !

Ce petit-déjeuner de type « bouillie » mais crue conviendra aussi aux adultes qui aiment les petit-déjeuners rassasiants et réconfortants.

 

Porridge céréagerme sarrasin dula notes

Suite

Les protéines végétales dont vous avez besoin si vous pratiquez une activité sportive

Les salades de poulet et les boissons énergétiques aux protéines de petit-lait ont gagné leur réputation en tant qu’aliments pour faire et maintenir de la masse musculaire. Toutefois, consommer trop de ces aliments formateurs d’acidité peuvent vous faire vous sentir léthargique et irritable. Mais alors quelles sont les meilleures formes de protéines alcalinisantes ? Et de combien en avez-vous besoin ?

healthy lifestyle design

Suite

Milkshake cru et vegan à la fraise riche en protéines, pour les sportifs

Voici une délicieuse recette de milkshake végétal et cru, particulièrement gourmand, qui participera à combler vos besoins en protéines particulièrement si vous avez une activité sportive régulière.

Vos besoins en protéines dépendent beaucoup de votre activité physique. Pour en savoir plus sur vos besoins exacts en protéines (de préférence végétales) et celles à privilégier si vous avez une alimentation végétalienne, je vous invite à lire cet article :

milkshake with strawberries on a white background

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

10 astuces d’un pédiatre pour nourrir votre famille avec une alimentation végétale sans devenir fou/folle + atelier

Little girl with a bowl of vegetables

De plus en plus de gens réalisent que ce que nous mettons dans nos assiettes ont plus d’impact sur notre santé que la plupart des médicaments ou des traitements. Pour certains, faire des changements personnels d’alimentation est redoutable. Ajoutez à cela le travail de nourrir une famille, la tâche peut s’avérer impossible. Entre les petits mangeurs difficiles, les emplois chargés et les goûts de chacun, c’est facile de voir que de créer des repas qui nourrissent le corps et l’esprit au quotidien semble compliqué voir impossible. De par mon expérience, je sais que de passer à une alimentation végétale n’est pas un long fleuve tranquille. Voici donc quelques astuces et leçons que j’ai appris pour vous aider à nourrir votre famille sans y perdre la raison.

Pour ceux d’entre vous qui sont de nouveaux parents ou qui ont de jeunes enfants, il est beaucoup plus simple d’avoir une influence positive sur leurs choix alimentaires. Mais pour les autres, ce n’est pas toujours si simple.

Suite

Comment prendre soin de la santé de vos os avec l’alimentation crue végétalienne

« Les produits laitiers sont vos amis pour la vie! » … Je suppose que vous connaissez tous maintenant cette rengaine mise dans nos têtes par l’industrie agro-alimentaire par le biais de la publicité.

Os calcium

Si vous croyez encore que cette affirmation est vraie, je vous invite à lire cet article !

Étant très intolérante aux laitages depuis quelques années, je n’en consomme guère que très, très exceptionnellement (lorsque je succombe à la tentation de goûter un plat qui en contient proposé chez des amis), pas plus que du soja que je n’apprécie pas du tout. Or de récentes analyses sanguines très complètes m’ont apprit que tout allait très bien, taux de calcium compris. Même mon taux de fer (qui avait pourtant toujours été trop bas, surtout quand je mangeais encore très régulièrement de la viande) ne s’est jamais aussi bien porté !

Toutefois si vous vous inquiétez (et il vaut mieux s’en inquiéter c’est vrai pour ne pas risquer une carence !) sur la bonne santé de vos os, je vous propose de lire la traduction que j’ai faite de cet article de Cherie Soria, consacré entre autres au calcium mais surtout de manière plus générale sur comment prendre soin de la santé de vos os en mangeant végétalien et cru. Car le calcium est bien évidemment important mais il n’est pas le seul élément à prendre en compte si vous voulez des os forts, longtemps. Et il n’est nul besoin de consommer 3 produits laitiers par jour pour vous l’assurer ni de consommer du soja. En revanche, votre apport en protéines a une incidence.

Comme le sang, les muscles et les nerfs, les os sont des tissus vivants. Dans vos os, du calcium et d’autres minéraux sont constamment déposés et retirés d’une matrice de protéines. Ce processus dynamique pourrait être comparé aux mouvements d’argent dans une banque. Si les retraits de minéraux dépassent les dépôts, finalement les réserves s’appauvrissent. Bien que nous considérions le calcium comme LE nutriment constructeur des os, en fait il n’agit pas seul.
Le calcium fait partie d’une équipe qui comprend :

  • les minéraux : bore, magnésium, manganèse, phosphore et potassium,
  • les vitamines A, D et K 
  • des protéines.

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction  nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Éclairage sur la santé mentale des enfants

Dans cet article, c’est un problème bien actuel qui est abordé et qui touche de plus en plus les sociétés dites « développées »… Suicides, meurtres en série, dépression grave touchent désormais nos (très jeunes) enfants et adolescents !

Santé mentale des enfants

Tant de facteurs peuvent favoriser l’explosion de ces graves problèmes et influencer la santé mentale des enfants qu’il est au moins utile d’essayer de prendre le taureau par les cornes, si j’ose dire, pour faire ce qu’il est possible de faire au niveau familial, faute d’aller plus loin dans le domaine environnemental au sens large.

Cet article traduit de l’américain apporte des éclairages, des pistes et des solutions, notamment au travers de l’alimentation. Vous y découvrirez les effets dévastateurs de certaines carences sur des pathologies comme la dépression, voire les troubles bipolaires :

Solutions sûres pour la dépression enfantine
Dans notre culture de sédation et de malbouffe, la dépression explose chez les enfants. Le marché des anti-dépresseurs croissant le plus rapidement se trouve chez les jeunes. Au moins quatre pourcent des enfants en âge pré-scolaire de la nation (NDT : Il s’agit des USA… mais qu’en est-il en France ?) sont cliniquement déprimés. C’est une statistique désolante, quand on considère les effets dommageables que les médicaments anti-dépresseurs ont sur le développement psycho-socio-spirituel.

Les bonnes nouvelles sont qu’à la fois le mouvement et une nutrition vivante sont hautement efficaces pour la prévention et le traitement de la dépression. Il est commun que les enfants et les adultes se sentent dynamisés et énergétisés avec les aliments vivants. Avec ce régime sain il n’est pas naturel d’être déprimé.

Nous avons vingt fois plus d’adultes mentalement handicapés aux USA désormais qu’en 1850. Il y a plusieurs raisons à cela, y compris le toujours croissant stress social et mental ; l’utilisation de médicaments anti-dépresseurs, antipsychotiques et anti-anxiété ; un régime de sucre blanc, de farine blanche et de malbouffe ; les vaccinations ; la toxicité environnementale ; les déficiences nutritionnelles ; l’exposition aux pesticides et herbicides ; les perturbations sur le cerveau par les ondes électro-magnétiques ; l’utilisation de drogues illégales ; les allergies aux produits laitiers, au gluten, au soja et à d’autres aliments courants ; et une variété d’autres facteurs. L’utilisation de drogues psychotropes, y compris pour l’hyperactivité, a été liée aux interférences sur le fonctionnement normal du cerveau et sur le développement psychosocial et sexuel.

Selon les spécialistes de la dépression, les causes additionnelles de la dépression enfantine comprennent les traumatismes tels que : conflit familial, violence -que ce soit à la maison et dans le voisinage ou vue à la TV-, les cris, les critiques, les attentes inappropriées ou floues, la négligence (qui peut survenir même quand aucun parent ne travaille), la séparation maternelle, le divorce et les abus.

Heureusement, quand les enfants sont dans un environnement persistant de fort soutien, libre de traumatismes, leurs corps et leurs cerveaux peuvent guérir et se développer.
Il y a des façons simples et saines de réparer le cerveau :

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

Suite