En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici, ici et ici.

Votre santé en danger si vous ne consommez plus d’œufs

Une rumeur médiatique laisse à penser que la phobie des œufs et du cholestérol qui semble actuellement se répandre mettrait notre santé en danger….

Et quels sont les individus exposés en première ligne ? mais les végétaliens, bien sûr, qui ont choisi de renoncer à tous les sous-produits animaux !!! 

Ce qui est surtout désolant c’est que ce type d’information alarmiste (si pas tout-à-fait erronée) sème des doutes et des inquiétudes inutiles chez nombre de personnes n’ayant ni le goût, ni l’envie de s’informer sérieusement sur la nutrition, et continue à détourner d’une alimentation majoritairement sinon exclusivement végétale, reconnue pourtant de plus en plus (les études s’accumulent actuellement par dizaines) comme non seulement la plus saine mais aussi, accessoirement, la plus écologiquement durable. Ce qui n’est pas sans importance à l’heure où l’ensemble des humains s’interroge sur la pérennité de notre Planète…

Mais en quoi consisterait ce supposé « danger » ? Par manque de choline.

Oeufs

Il serait donc bon de savoir ce qu’il en est vraiment au sujet de cette choline :

Suite

Le TOP 10 d’une alimentation végétale crue équilibrée

Choisir ce mode alimentaire végétalien, qui n’est pas toujours à 100% cru mais qui l’est majoritairement, inquiète souvent les aspirants, les pratiquants eux-mêmes, et souvent encore plus leurs proches, inquiets des répercussions possibles*.

Des nutriments risquent-ils de manquer ? Des déficiences ne vont-elles pas apparaître au fil des mois ou des années ? Y a-t-il un danger à supprimer tous les produits animaux (viandes, poissons) et/ou leurs sous-produits (œufs, fromages, lait…) ? 

Car hélas dans notre beau pays de France la notion de végétalisme n’est pas encore véritablement intégrée, ni acceptée comme un choix « sain » ! Ça progresse…. très, très doucement, les véritables spécialistes, professionnels/thérapeutes, étant encore trop rares et pas assez médiatisés pour en faire la promotion (pour preuve, regardez les émissions culinaires télévisées ;-) ! ) et nos riches traditions gastronomiques s’y opposant furieusement…

*Surtout quand des enfants, des femmes enceintes ou allaitantes, des sportifs ou des personnes âgées sont concernés…. ce qui était, il y a encore quelques décennies, le drapeau rouge brandi par les ignorants. Désormais, les preuves sont faites : absolument tous les âges et tous les moments de la vie peuvent en tirer le plus grand profit, quand le régime est intelligemment mené (recommandation qui pourrait d’ailleurs être valable pour TOUS les modes alimentaires…).


Hélas, on peut manger des pâtes, des frites, des chips bien grasses et bien salées, de la « fausse » viande -industrielle-, du faux-fromage -industriel-, boire du Coca ou autre soda sucré… et
se dire en toute bonne foi « végétalien » , mais alors ça c’est évidemment bien pire que le cas d’un omnivore qui mangerait, lui, des aliments non transformés et peut-être même Bio !
Je ne veux parler ici, avec un objectif « santé » , que d’un végétalisme basé exclusivement sur des aliments végétaux COMPLETS, non transformés ou très peu.

 

Une alimentation omnivore peut tout autant être déséquilibrée et déficiente qu’une alimentation végétalienne : je ne crois pas que les hôpitaux ou les cabinets médicaux soient majoritairement fréquentés par des malades végétariens ou végétaliens…

Fruits et légumes

Nous avons souvent évoqué sur notre blog divers spécialistes de longue date (plusieurs décennies) de cette pratique alimentaire. Tous professionnels praticiens dont l’expérience ne peut être remise en question.

J’évoquerai ici l’une d’entre eux : Brenda Davis, une nutritionniste-diététicienne qui a été parmi quelques autres une pionnière, dans sa profession, pour faire avancer la cause du végétalisme au Canada et a été l’une des chevilles ouvrières ayant permis aux règlementations de progresser dans son pays.

Dans cet article, il s’agira donc d’un résumé des grands points dont il faut impérativement tenir compte pour éviter toute carence (ces informations sont tirées de son livre Becoming raw) :

Suite

Pourquoi je resterai toujours vegan/végétalienne…

C’est l’affirmation de Carolyn Zaikowski faite en 2011 et dont les explications qui la justifient me semblent suffisamment solides pour être publiées sur ce blog. D’autant que les dernières recherches en nutrition appuient, sans aucun doute possible, la certitude qu’une alimentation végétalienne, bien menée, équilibrée, consciente, non seulement ne laisse place à aucune déficience, mais améliore la santé, de la naissance jusqu’au grand âge, y compris durant la grossesse ou pour les sportifs et athlètes. Des dizaines et des dizaines d’études menées sur des décennies sont désormais en mesure de le confirmer.
Il est IMPÉRATIF de s’éduquer sur les nutriments nécessaires et les compléments qui peuvent s’avérer indispensables, surtout à notre époque, pour tous, omnivores compris, et ce n’est pas votre médecin (à quelques rarissimes exceptions près…) qui saura vous informer ! Et avec les déserts médicaux qui nous sont annoncés :cry: il est plus que jamais d’actualité de faire sa propre éducation.

Il suffit de nos jours de s’informer auprès de personnes compétentes (cruellement manquantes encore en France -et pas seulement-, très en retard dans ce domaine !) pour éviter tous les pièges de ce mode alimentaire (attention aux « gourous » de tous poils  :-? ) …. car on peut évidemment être « vegan » avec de la malbouffe : Pâtes, chips, frites, faux steak, faux-fromage, faux…. etc, hautement transformés, cuits et recuits, avec Coca et sodas par-dessus le tout, c’est peut-être « vegan » mais cela ne va certainement pas faire de bien à l’organisme, ce sera simplement et seulement « vegan » !
Et dans ce cas certains omnivores (certains se disent aussi « flexitariens »…) se porteront mieux que ces végétaliens-la s’ils diminuent fortement leur consommation de produits animaux et choisissent soigneusement le reste de leurs aliments, tout en privilégiant des cuissons douces. Ils continueront juste à aggraver l’état déjà gravissime de notre planète, tout en continuant à promouvoir la « production animale ».

Vache dans prairie

Voici donc ce qu’écrivait Carolyn :

En raison de l’état malheureux de la planète, il est impossible d’avoir une alimentation éthiquement parfaite. Mais nous pouvons minimiser la souffrance animale et la destruction environnementale causées par nos choix alimentaires. Aucune alimentation ne le fait mieux que l’alimentation végétalienne.

Suite

Questions/réponses sur votre santé

Quelques réponses traduites à des questions posées au Dr Brian Clement de l’Institut Hippocrate.

Doctor using digital question marks interface 3D rendering

 

Puisque toutes les maladies commencent dans le système digestif, quels sont les meilleurs compléments à prendre pour soutenir le système digestif et le système immunitaire ?

Suite

Comment grossir ? Ne plus souffrir de sa minceur…

Ce sujet paraît presque irréel tellement nous sommes tous conditionnés à penser « obésité » lorsqu’il est question de problème de poids. Ce fléau qui, telle une pandémie, se répand à travers les nations considérées comme favorisées économiquement. Pourtant il existe toute une frange de la population qui se désespère de ne pouvoir grossir un peu et est saturée des remarques régulièrement assénées par ceux qui lui veulent du bien, telles que « tu es sûr(e) que tu n’es pas malade ? ».

Gros - maigrePour traiter ce thème j’ai trouvé intéressant de traduire des extraits de l’article écrit par Pete Vincent * dans le n° d’automne 2008 du magazine GET FRESH :

Suite

Comment aider votre chien à survivre aux feux d’artifice

Un petit article avant qu’il ne soit trop tard et pour que vous puissiez :

  1. avoir le temps de le lire
  2. avoir le temps de vous organiser si besoin
  3. avoir le temps de partager autour de vous, à vos amis et votre famille qui seraient concernés

Les feux d’artifice font traditionnellement partie des célébrations du 14 juillet. Mais aussi populaires soient-ils, les animaux ne comprennent pas que ces éclats de lumière et ces bruits violents sont uniquement destinés à l’amusement. Pour eux, le 14 juillet ressemble plus à la fin du monde !

Labrador su sfondo bianco con cuffie

Des chiens ont sauté des barrières, ont cassé leurs chaines et certains sont même passés à travers des fenêtre et parfois se sont sérieusement blessés dans leurs efforts désespérés pour échapper aux « bombardements ».

Chaque année, lors des feux d’artifice, les appels pour animaux perdus augmentent.

Si vous avez des compagnons à 4 pattes, prenez les précautions suivantes pour aider votre animal de compagnie à survivre à cette commémoration avec aussi peu de stress que possible pour eux.   

Suite

Comment le kelp peut améliorer la santé de votre chien

Kelp

Si vous aimez les chiens autant que moi, vous êtes probablement toujours à le recherche de moyens d’améliorer la santé et le bien-être du vôtre. En fait, parfois, vous n’avez pas à chercher bien loin pour cela !

Vous allez découvrir dans cet article comment le simple fait d’ajouter un ingrédient tout à fait naturel à l’alimentation de votre chien, peut aider à prévenir les problèmes de glande anale, d’arthrite et même agir comme répulsif pour les puces.

Suite

Smoothie protéiné à faible teneur en graisses

Vous êtes vegan ou vous mangez très peu de protéines animales ? Vous avez peur d’être carencé(e) ? On vous répète que vous avez besoin de protéines et que vous n’en consommez pas assez, voire pas du tout ?

Outre le fait qu’il est assez rare d’être carencé en protéines (il est beaucoup plus fréquent d’être déficient en vitamines ou en minéraux et ce cas de figure touche tout le monde, quel que soit son mode d’alimentation, les omnivores/carnivores étant autant, si ce n’est pas plus, touchés !), 

En effet, on trouve de nombreuses protéines sous forme d’acides aminés (donc beaucoup plus faciles à assimiler que les protéines animales parce que le tout n’est pas de consommer des protéines, elles ne sont d’aucune utilité si vous ne les assimilez pas !), dans les végétaux et notamment dans les verdures. Où croyez-vous donc que les bœufs et les gorilles, à qui il ne nous viendrait pas l’idée de dire qu’ils manquent de protéines et donc de masse musculaire, trouvent leurs protéines ?

Cela dit, si pour une raison ou une autre, vous pensez avoir besoin d’un complément, peut-être parce que vous faites beaucoup de sport ou que vous suivez un régime amaigrissant en ayant beaucoup de poids à perdre ou êtes adolescent en pleine croissance, il existe des végétaux plus riches en protéines que d’autres.

Protéines chia

Suite