En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici et ici.

Les véritables capacités thérapeutiques du chanvre

Les véritables capacités thérapeutiques du chanvre, c’est ce que nous propose de découvrir Jokubas Ziburkus, naturopathe, ayant donné une conférence à L’Institut Hippocrate sur ce sujet, en novembre dernier. Voici ci-dessous l’article qui en a été tiré et que je vous ai traduis.

Chanvre

« Système endocannabinoïde et cannabis » – Quelle est cette effervescence ? »

D’innombrables personnes aux U.S.A., aux Amériques, en Europe et ailleurs ont une opinion en ce qui concerne le débat excitant sur les effets médicinaux et le potentiel thérapeutique du cannabis.

Tout ceci a pris racine, en partie, dans la récente preuve clinique qui démontre que la plante cannabis, et ses composants, a la capacité de traiter efficacement quantité de désordres neurologiques ou liés au cancer et aussi la douleur. Avec la majorité de la population U.S., le canada, le Brésil, l’Australie et de nombreux pays d’Europe ayant accès a une forme quelconque de cannabis légal, il y a un besoin urgent de nous éduquer et de devenir des consommateurs et des professionnels de la santé plus fiables. Les médicaments dérivés du cannabis ont été utilisés à travers les âges et cet article introduira le lecteur à quelques concepts tel que le système endocannabinoïde et aux phytocannabinoïdes.

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Comment consommer correctement le curcuma ? Recette de pâte anti-inflammatoire pour vous et vos animaux

Pate or curcuma

Ce rhizome doré d’Asie du Sud a longtemps été utilisé dans les pratiques traditionnelles de guérison et dans la cuisine et il est apprécié pour ces propriétés anti-inflammatoires puissantes.

Aujourd’hui, le curcuma met en valeur les thés, les jus, les smoothies et est utilisé pour traiter presque tous les maux, du simple rhume aux effets de la maladie d’Alzheimer. Il peut diminuer l’inflammation lorsqu’il est pris par voie orale et cutanée, il protège contre les dommages au foie et les radiations, soulage le stress, améliore l’humeur, prévient le cancer, peut être utilisé comme anti-douleur, il est antimicrobien, il aide à diminuer le cholestérol et stimule les fonctions cérébrales.

Toutefois, alors que de plus en plus d’études sont menées pour élargir notre compréhension de la façon dont fonctionne le curcuma et pour explorer la variété de ses bénéfices, nous avons découvert qu’il y avait de bonnes et de mauvaises façons de le consommer.

Suite

Le pouvoir extraordinaire des champignons et une recette de truffes bonnes pour le système immunitaire

Ce qui est le plus fascinant dans l’exploration des propriétés curatives des champignons médicinaux c’est qu’ils sont, en fait, étroitement liés aux êtres humains. Lorsque les êtres humains consomment ces champignons, ils ingèrent des composants médicinaux hautement assimilables que le corps reconnait. 

Pink and other oyster mushrooms in the market

« Nous sommes plus proches (en tant qu’humains) des champignons que de toute autre espèce » – Paul Stamets, célèbre mycologue américain.

L’utilisation par les humains des champignons médicinaux est très ancienne et les médicaments à base de champignons sont un élément vital dans la protection de notre santé. Les champignons ont développé des propriétés incroyables pour se débarrasser des bactéries et des moisissures qui pourraient leur faire concurrence. Lorsque les humains consomment ces champignons, ils permettent à leur corps de développer une forte immunité. C’est d’une grande importance à notre époque. Ces bénéfices et beaucoup d’autres peuvent grandement vous profiter si vous intégrez la médecine des champignons dans votre vie ! 

Commençons par une expérience très intéressante faite par Paul Stamets, grand spécialiste des champignons.

Suite

Tartinade du tisserand… vegan & crue (Vidéo)

   TisserandOui, je trouve plus drôle de la baptiser ainsi, sachant que le chanvre fournit une fibre qui fut abondamment utilisée dans le passé et qui est encore utilisée avec bonheur en tissage (activité que j’ai pratiquée avec un immense plaisir il y a bien longtemps) ; fibre pour laquelle j’ai un faible prononcé (avec le lin). Son utilisation ne se limitant d’ailleurs pas au tissage et aux textiles… loin s’en faut !
De plus le chanvre présente un avantage certain par rapport à nombre de plantes précieuses : il peut pousser et s’épanouir sur des sols n’ayant besoin d’aucun soin particulier, ce qui évite tout naturellement les traitements dommageables, même chez les producteurs qui ne s’intéressent pas du tout au Bio. Donc achetez les produits issus du chanvre…

Tartinade du tisserand

Ici c’est une délicieuse recette réalisée avec ses petites graines décortiquées qui vous est proposée, mais vous pouvez éventuellement les remplacer par les protéines de chanvre  si vous n’avez pas de graines sous la main (Dans ce cas : 1/4 de tasse au lieu du 1/3 de tasse indiqué pour les graines).

Suite

Qui veut goûter au…. nombril de Vénus ?

Rassurez-vous… pas besoin d’être anthropophage pour cette dégustation ;-) !

Il s’agit en effet d’une ravissante petite plante dont vous trouverez ci-dessous la description. Pour ma part je l’ai découverte par le plus grand des hasards au Maroc (qui l’eut cru ?), en montagne, au pied de quelques arbres dans un endroit plutôt humide. Émerveillée car je ne la connaissais que de nom, je me suis empressée d’en cueillir quelques feuilles qui sont allées s’ajouter à la salade prévue dans l’auberge où nous résidions.
D’après mes connaissances (et comme il est indiqué d’ailleurs ci-dessous dans un texte que nous devons à une certaine Yellow Butterfly),
je l’imaginais plutôt nichant au creux de murs humides, genre vieux puits… J’ai donc tout d’abord eu un doute et puis, finalement, ne connaissant pas d’autres plantes similaires j’en ai conclu que c’était bien le fameux « nombril de Vénus », que j’ai d’ailleurs trouvé plus rafraîchissant que délicieux (sans goût bien particulier), mais qui peut ajouter quelques nutriments à une salade variée.
Ouvrez l’œil lors de vos promenades pour la repérer, et agrémenter vos salades de cette jolie discrète !

Suite

La plante contre les cheveux blancs

Sans doute le savez-vous les teintures pour les cheveux sont généralement extrêmement toxiques (oui, oui, il en existe des versions « soft » dites Bio… vérifiez bien !). Certains de nos plus anciens lecteurs se souviennent sans doute de cet article, assez effrayant.

Cheveux - Coloration

Alors, l’idéal évidemment c’est de diminuer la quantité de ces cheveux blancs que tellement nombreux sont ceux qui ne voudraient jamais les voir apparaitre. Personnellement je les trouve magnifiques, généralement ils adoucissent le visage, l’expression et sont très élégants… mais chacun sa vision des choses et souvent on les trouve beaucoup plus beaux sur les autres que sur soi-même  ;-)  !

Donc vous aimeriez reculer l’apparition de ces fils argentés qui vous tourmentent ? Une plante est mondialement connue pour avoir cet effet, le He Shou Wu (essayez de prononcer « Hi chou Hou » en poussant un peu sur le dernier « Hou » et vous aurez à peu près la phonétique correcte du mot).
Vous pourrez en savoir plus sur cette plante miraculeuse ici, mais ci-dessous vous en saurez encore beaucoup plus, grâce à David Wolfe, un puits de science dans le domaine des super-aliments. Voici donc ce qu’il en dit :

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

Suite

Pourquoi faut-il manger amer pour soigner le foie, la vésicule et les reins ?

Voici un article très intéressant de Sara DING, nutritionniste et coach de santé, spécialiste des jus sur l’importance de consommer des végétaux amers que bien souvent et surtout à notre époque, nous évitons alors qu’au Moyen-âge, ils occupaient une place importante dans l’alimentation de tous. Et nos ancêtres avaient bien raison puisque, aujourd’hui, nous qui avons délaissé ces aliments, nous souffrons presque tous d’un mal, à l’origine de nombreuses maladies (si ce n’est toutes) : l’engorgement de notre foie, de notre vésicule biliaire et de nos reins !

Je vous invite donc à découvrir ou re-découvrir ces végétaux mal-aimés qui nous veulent pourtant le plus grand bien !

Lorsque nous mangeons des aliments transformés et gras, nos corps finissent par être fatigués et encrassés avec l’accumulation de toxines dans notre foie et dans nos reins. Le principal organe responsable de la filtration des toxines et de la métabolisation des graisses est notre foie. Avec un foie surchargé, nos reins peuvent également souffrir de la toxicité du sang, créée par l’accumulation des toxines ce qui entraine l’apparition de maladies.

Végétaux amers

L’une des meilleures manières de soutenir les fonctions de détoxification de notre foie et de nos reins est de consommer des légumes et des herbes amers. La plupart des gens aiment les fruits doux et détestent le goût amer de certains légumes, ce qui les fait pourtant passer à côté des merveilleux bénéfices de l’amertume.

Le goût amer est souvent associé à des composants chimiques emprisonnés dans les plantes, tels que les alcaloïdes. Ce goût amer est destiné à décourager les animaux de les manger, c’est une protection pour les plantes. Toutefois, consommer ces aliments amers en petites quantités est nécessaire pour se soigner. Même les animaux savent qu’ils doivent manger des aliments amers lorsqu’ils sont malades.

Pourquoi manger des aliments amers ?

Suite