En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Comptez vos micronutriments pas vos calories !

Diet. Girl with colorful measuring tapes in bowl

Faites-vous partie de ces personnes qui pensent nutrition et santé en terme de calories ? Êtes-vous de celles qui comptent et regardent le nombre de calories de chaque aliment consommé ? Ou peut-être connaissez-vous des personnes qui le font ?

Personnellement, j’en ai souvent rencontré et plus particulièrement parmi les personnes très soucieuses de leur santé et de leur forme physique. Cela part d’un bon sentiment et certainement d’une formidable prise de conscience de l’impact de notre alimentation sur notre santé générale. Ce serait déjà bien si la grande majorité de la population pouvait avoir ce genre d’éveil.

Cela dit, j’ai le regret de vous annoncer que le calcul de votre prise alimentaire en nombre de calories, en quantité de protéines, de gras ou de glucides, ne vous garantira pas un poids de forme et encore moins une bonne santé !!!

Parce que ce n’est pas ce dont votre corps a besoin pour fonctionner au maximum de son potentiel. Pour vous en convaincre je vous invite à lire ci-dessous ma traduction d’un article du Dr Angie Sedeghi, gastro-entérologue et spécialiste du poids.

Vous découvrirez ce qui compte vraiment dans vos prises alimentaires et ce qui peut vous débarrasser de toutes vos fringales de sucre.

Suite

Les 9 principes de la longévité et comment les appliquer

Le numéro de novembre 2005 du National Geographic fut l’un des numéros les plus vendus dans l’histoire du magazine.

Le titre de l’article-phare de ce numéro, écrit par Dan Buettner, explorateur du National Geographic et écrivain, était « Les Secrets d’une Longue Vie ». Le sujet : les endroits dans le monde où les gens vivent jusqu’à 100 ans et plus. Il a appelé ces endroits des « Blue Zones » (Zones Bleues) et trois ans plus tard, il a sorti un ouvrage sur le sujet « The Blue Zones: Lessons for Living Longer From the People Who’ve Lived the Longest (Les Zones Bleues : leçons pour vivre plus longtemps par les personnes qui ont vécu le plus longtemps).

Le livre est rapidement devenu un best-seller du New-York Times, des millions de personnes étant intéressés par les recherches de Buettner sur les populations en bonne santé et vivant longtemps.

Peut-être même que ce qui est le plus intéressant est que ces personnes vivant dans les zones bleues ne vivent pas seulement plus longtemps mais également mieux. Elles restent actives jusque dans leurs années 80 voire 90, sans maladies dégénératives dont les personnes souffrent dans la plupart des pays industrialisés. Aux États-Unis, par exemple, la durée de vie moyenne est d’environ 78 ans (soit 10 de moins que dans les zones bleues) et presque 50% des adultes présentent un des trois facteurs majeurs de risques de maladies cardiovasculaires.

Ayant vu et étudié ces personnes remarquables, Buettner a développé un nouveau projet qui le passionne : partager et mettre en place les secrets d’une longue et bonne vie au cœur des communautés désireuses en Amérique et autour de la planète.

Ces recherches et leurs résultats ont abouti à une liste précise d’habitudes à prendre et surtout à la façon de les mettre en place pour qu’elles perdurent et deviennent rapidement un vrai mode de vie naturel : le secret principal pour une vie longue et heureuse.

 Buettner Photo David McLain

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur
«Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Quelques arguments en faveur de l’alimentation vivante (crue végétalienne)

Si vous avez besoin d’arguments à donner aux détracteurs de votre choix alimentaire ou aux sceptiques, voici quelques-uns des avantages à changer de mode alimentaire et de style de vie tout court, pour adopter une alimentation vivante, crue et végétalienne ou en tout cas, aller dans cette direction.

Ils sont extraits d’une liste,  « 50 raisons pour manger cru« , donnée par le Dr Douglas Graham dans un des numéros du magazine Get Fresh ! .

Ils pourront être utile à ceux qui veulent donner des arguments à leurs détracteurs ou aux sceptiques (bien que le classement des arguments n’engage que lui).

Suite

Comment mieux digérer

Digestion douleur ventre

Avoir une mauvaise digestion peut entraîner de nombreux symptômes désagréables qui, sur le long terme, peuvent entamer votre bonne humeur. C’est pourtant le cas de la majorité d’entre nous.

Certains des symptômes d’un système digestif fonctionnant mal sont la constipation, des gaz en excès, des ballonnements, de l’acné, des irritations cutanées, des maux de tête, des migraines même, de l’irritabilité, des douleurs d’estomac, des douleurs en bas du dos et un manque d’énergie.

La constipation est à mon avis, le mal du siècle. On en parle assez peu pourtant mais tout simplement parce que souvent on ne sait même pas que l’on en souffre ! Lorsque le médecin que vous consultez demande combien de fois vous allez à la selle, si vous avez la chance d’y aller une fois par jour, vous rentrez dans leurs critères (sortis de je ne sais où !) de « transit normal ». Or sachez que pour avoir une digestion vraiment normale et une évacuation correcte pour un bon fonctionnement général du corps, vous devriez y aller autant de fois que vous mangez, comme les bébés ! Cela veut donc dire pour la plupart d’entre nous, 3 fois par jour !!!!  Oui vous avez bien lu : 3 fois.

Observez un bébé ! Il remplit normalement sa couche après chaque tétée, surtout les bébés nourris au sein. Pourquoi ? Parce que leur système digestif n’est pas encore perverti par les aliments hautement transformés et la surabondance de féculents et de gluten (de la colle pour le côlon) pour ne citer que cela et surtout, il boit suffisamment en grande quantité.

En dehors de la constipation, les troubles de la digestion entraînent une assimilation insuffisante des nutriments issus des aliments que vous mangez, ce qui peut entraîner des déficiences, sans parler du gâchis d’argent si vous faites attention à dépenser vos sous dans des aliments sains !    

La révision totale de son hygiène de vie (alimentation, activité physique, hydratation…) est nécessaire pour améliorer les choses, voire les régler définitivement si l’on choisit un changement radical. Les végétaliens crudivores dont l’alimentation est bien équilibrée et qui boivent suffisamment n’ont pas de problème de constipation. Cela ne les empêche cependant pas de veiller particulièrement à la santé de leurs intestins par le biais de lavements intestinaux réguliers.

En attendant  ce changement important, voilà quelques astuces simples qui pourront certainement vous aider.

Suite

Perte de cheveux, problèmes dentaires et frilosité en mangeant cru

Tooth Pain. Beautiful Woman Feeling Strong Pain, Toothache

Le but d’une alimentation vivante est d’obtenir une santé optimale. C’est à ma connaissance la raison principale qui pousse les gens à changer de mode alimentaire. Franchement qui ne rêve pas, malade ou en bonne santé, d’être en meilleure forme ?

Le problème de ce changement d’habitudes alimentaires, parfois très radical si vous venez d’une alimentation « classique omnivore/carnivore », c’est justement de revoir toutes ses habitudes, profondément ancrées, souvent acquises dès le plus jeune âge. En gros, c’est un véritable bouleversement, un voyage dans l’inconnu. Ce qui, bien naturellement, mène à beaucoup de tâtonnements, d’essais, d’échecs ou de réussites… On se tourne en général alors vers ceux qui semblent avoir de l’expérience en la matière et à qui cette alimentation semble réussir. Normal… mais cela peut s’avérer risqué, pour ne pas dire, dans certains cas, carrément dangereux.

Et justement, c’est sur ce point qu’il est très important d’être vigilant et surtout de ne pas prendre pour argent comptant ce que l’on peut vous affirmer. Ce qui est bon pour une personne, ne l’est pas forcément pour vous.

TROP DE FACTEURS SONT A PRENDRE EN CONSIDÉRATION !

A chaque fois que l’on me pose des questions, je précise toujours que ce que je peux éventuellement répondre n’est que le fruit de mon expérience ou celle d’autres personnes mais comme nous sommes tous uniques et différents (mode de vie, « patrimoine génétique ou héréditaire », caractère, environnement -climatique, émotionnel…- et j’en passe), cela ne restera toujours que l’expérience d’autres personnes avec ce qu’elles sont, elles.

Bien sûr, il est très instructif de se renseigner auprès de personnes ayant de l’expérience et qui pratiquent ce qu’elles prônent. En effet, auriez-vous envie ou trouveriez-vous sage de suivre les conseils d’une personne (médecin ou pas), qui serait tout sauf en bonne santé, heureuse, bien dans sa peau … ?  Évidemment, non !

Donc la première chose à faire lorsque vous suivez les conseils d’un « spécialiste » en la matière, est de s’assurer qu’il applique ses propres conseils et qu’il en retire tous les bénéfices qu’il annonce.

Le second point le plus important, après avoir vérifié le 1er, est de déterminer ce qu’avoir de l’expérience, veut dire. Dans le cas d’un changement alimentaire, je vous conseille de chercher les personnes qui ont au moins 10 ans d’expérience et de pratique personnelle.

Suite

Manger cru et vivant c’est bien, mais : quoi manger ?

Après les conseils pour « passer au cru » suggérés par Elaine Bruce, et que nous avons retransmis dans divers articles, voici ceux de Nomi Shannon,  dont nous apprécions le sérieux, la longue expérience (dont une partie à l’Institut Hippocrate de Floride) et le bon sens, pour la mise en pratique de l’alimentation crue au quotidien :

salade-sauce-tahin-curry

Il y a autant de façons de manger une alimentation crue, ou majoritairement crue, qu’il y a de gens à la pratiquer. L’approche la plus simple est la voie de l’hygiène naturelle. Il n’y a pas de recettes, ou même de techniques. Vous mangez juste les aliments comme ils sont donnés par la Nature. Il y a beaucoup à dire sur cette approche facile à comprendre, et la plupart du temps c’est la façon dont je vis.

Suite

Alternatives végétales saines pour les recettes « classiques »

Il arrive que certaines recettes nous attirent… mais les ingrédients ou du moins certains d’entre eux ne font pas, ou plus, partie de notre répertoire « santé », et certains cuisiniers -ou crusiniers- ne savent pas trop comment les remplacer pour se rapprocher au maximum de la recette originale.Mini-burger-Elsa-4b

Et pourtant… il y a des « trucs » qui permettent de transformer toutes les recettes (pâtisseries comprises !) en versions vraiment saines, ou un peu moins dommageables, pour un bon fonctionnement de notre organisme.
Je ferai ici une petite parenthèse : on peut manger majoritairement ou totalement « végétal » tout en mangeant très, très mal ! En effet, les sodas sucrés, les pâtisseries, les pâtes et autres produits, sont sans doute tous d’origine exclusivement végétale mais ne peuvent qu’être assimilés à la « malbouffe ». Certains carnivores/omnivores mangent beaucoup plus sainement que certains végétariens ou végétaliens, guidés uniquement par leurs préoccupations pour le monde animal (fort louable au demeurant), qui consomment très souvent beaucoup trop d’amidons, de graisses, de sucres, de produits transformés (cette « industrie » explosant actuellement), et pas assez de produits frais, naturels, de verdures et/ou pas assez de cru (ce que j’ai pu constater personnellement lors d’animations en magasins bio).

Alors donc, pour en revenir au sujet de cet article, comment remplacer : produits laitiers, viandes, poissons, matières grasses, sucrants, farines, œufs, etc… ?

Vous trouverez votre bonheur et de l’inspiration dans la longue liste ci-dessous :

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite