En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Comment être belle (beau) et épanouie sur tous les plans

Pas de sexisme ici, n’est-ce pas ;-)  ! Nous sommes tous concernés, mais il se trouve que l’article ci-après a été écrit (en anglais) par une femme Tonya Zavasta, experte en « beauté » féminine et en alimentation crue et qui est une publicité vivante pour ses préceptes alors qu’elle est désormais arrivée brillamment à la soixantaine, malgré son handicap de départ. Nous l’avions déjà évoquée dans quelques anciennes publications dont vous trouverez la liste à la fin de cet article.

Voici donc ce qu’elle écrivait en 2011 :

Vous voulez aimer ce que vous voyez quand vous vous regardez dans le miroir ? L’alimentation crue et l’exercice vous feront faire la moitié du chemin, mais pour des résultats maximum vous devrez prendre en compte le pouvoir de la loi de l’attraction.

Qu’avons-nous, nous humains, en commun avec une chenille ? Ceci, peut-être : nous sommes insatisfaits d’être inattractif, même si c’est seulement à nos propres yeux.

Nous voyons des personnes jeunes, saines, belles tout autour de nous et nous souhaitons nous-même être jeune, sain(e) et be(lle)au. Notre chenille voit un joli papillon et elle veut être un papillon. Et c’est précisément là que la similitude s’arrête.

Suite

Les 10 erreurs les plus courantes pour stabiliser le taux de sucre

Les déséquilibres de la glycémie sont à l’origine de beaucoup de troubles  : perturbation de l’énergie, problème de poids, fringales et dysfonctionnement des fonctions cérébrales.

Ces montagnes russes de sucre dans le sang peuvent en outre complètement perturber la production des hormones thyroïdiennes, de votre insuline, de votre cortisol et de la leptine (une hormone digestive) et faire de vous une personne fatiguée, même épuisée, irritable et constamment en manque de sucre. C’est un cercle vicieux.

Même les personnes les mieux intentionnées peuvent inconsciemment perpétuer le déséquilibre glycémique à cause des aliments qu’elles consomment ou ceux qu’elles ne consomment pas, régulièrement, sans parler des aliments dits sains qui exacerbent ces problèmes de santé.

A partir des constations de William Cole, thérapeute en médecine fonctionnelle, après des années à voir des personnes aux prises avec un déséquilibre glycémique, voici les erreurs les plus courantes rencontrées :

 

Suite

Pourquoi je resterai toujours vegan/végétalienne…

C’est l’affirmation de Carolyn Zaikowski faite en 2011 et dont les explications qui la justifient me semblent suffisamment solides pour être publiées sur ce blog. D’autant que les dernières recherches en nutrition appuient, sans aucun doute possible, la certitude qu’une alimentation végétalienne, bien menée, équilibrée, consciente, non seulement ne laisse place à aucune déficience, mais améliore la santé, de la naissance jusqu’au grand âge, y compris durant la grossesse ou pour les sportifs et athlètes. Des dizaines et des dizaines d’études menées sur des décennies sont désormais en mesure de le confirmer.
Il est IMPÉRATIF de s’éduquer sur les nutriments nécessaires et les compléments qui peuvent s’avérer indispensables, surtout à notre époque, pour tous, omnivores compris, et ce n’est pas votre médecin (à quelques rarissimes exceptions près…) qui saura vous informer ! Et avec les déserts médicaux qui nous sont annoncés :cry: il est plus que jamais d’actualité de faire sa propre éducation.

Il suffit de nos jours de s’informer auprès de personnes compétentes (cruellement manquantes encore en France -et pas seulement-, très en retard dans ce domaine !) pour éviter tous les pièges de ce mode alimentaire (attention aux « gourous » de tous poils  :-? ) …. car on peut évidemment être « vegan » avec de la malbouffe : Pâtes, chips, frites, faux steak, faux-fromage, faux…. etc, hautement transformés, cuits et recuits, avec Coca et sodas par-dessus le tout, c’est peut-être « vegan » mais cela ne va certainement pas faire de bien à l’organisme, ce sera simplement et seulement « vegan » !
Et dans ce cas certains omnivores (certains se disent aussi « flexitariens »…) se porteront mieux que ces végétaliens-la s’ils diminuent fortement leur consommation de produits animaux et choisissent soigneusement le reste de leurs aliments, tout en privilégiant des cuissons douces. Ils continueront juste à aggraver l’état déjà gravissime de notre planète, tout en continuant à promouvoir la « production animale ».

Vache dans prairie

Voici donc ce qu’écrivait Carolyn :

En raison de l’état malheureux de la planète, il est impossible d’avoir une alimentation éthiquement parfaite. Mais nous pouvons minimiser la souffrance animale et la destruction environnementale causées par nos choix alimentaires. Aucune alimentation ne le fait mieux que l’alimentation végétalienne.

Suite

7 astuces pour un bon smoothie vert

Ce n’est pas parce que quelque chose est bon pour la santé qu’il faut en abuser ! Comme pour tout, l’équilibre est la clé du succès.

 

Smoothie banane kale 2

J’ai lu l’histoire d’une personne qui sous prétexte que le kale était un super aliment et qu’en plus, elle le trouvait à son goût, s’est mise à en consommer tous les jours en abondance. Quelques mois ou années plus tard, je ne me souviens plus, elle a commencé à développer des problèmes de santé qui, après examens, se sont avérés venir de sa trop grande consommation de chou kale.

De là, est partie l’idée que le kale était dangereux !!! Et ainsi les smoothies verts aussi, puisqu’ils en contiennent !

Je suis à chaque fois stupéfaite des raccourcis qui sont brandis comme des vérités absolues.

Non, le kale n’est pas plus dangereux pour la grande majorité des gens que les fraises ! Évidemment si vous êtes allergique aux fraises, vous éviterez d’en consommer. Pourtant je suppose qu’il ne vous viendrait pas à l’idée de dire à tout le monde que les fraises sont dangereuses.

Il en est de même pour les verdures et les smoothies verts.

Suite

Les problèmes avec les smoothie verts (vidéo)

Green smoothie with spinach,banana, kiwi

Il y a les fervents défenseurs des smoothies verts (dont je fais partie) et les inconditionnels des jus verts (que je comprends).

Entre les deux, il y a ceux qui ne savent pas encore très bien ce qui leur convient. Parfois ils ont essayé l’un puis l’autre mais ils ne sont pas encore convaincu parce qu’ils ont eu une mauvaise expérience ou en tout cas pas très concluante.

Et puis il y a ceux aussi qui avant d’avoir essayé ont déjà des objections parce qu’ils ont entendu dire ou ont lu quelque part que ce n’était pas bon pour la santé.

Je suis tout à fait convaincue des bienfaits sur la santé des jus verts. Nous avons suffisamment traité le sujet sur ce blog depuis plus de 10 ans maintenant. Toutefois, je reste certaine que pour la majorité des gens, intégrer un smoothie vert tous les jours reste plus simple et accessible que d’intégrer un jus vert (ce dernier étant irremplaçable dans les cas de malades ayant besoin d’un concentré de nutrition supplémentaire sans avoir de fibres à digérer, et pour tous les autres qui veulent aussi un supplément de nutrition sans fatigue digestive, mais si on peut vivre sur le très long terme avec exclusivement des smoothies verts, on ne le peut pas avec les jus, qui demeurent des « suppléments »).

Suite

Les 6 carences qui peuvent être à l’origine de votre fatigue chronique

6 carences responsables de la fatigue chronique

 

Le manque de sommeil et les excès alimentaires entraînent toujours de la fatigue plus ou moins prononcée. Il est donc normal d’être fatigué/e en cette période juste après les fêtes de fin d’année si vos soirées se sont prolongées et si vous avez mangé plus ou plus riche qu’habituellement.

Pour retrouver votre énergie rapidement ainsi qu’une bonne santé générale afin de ne pas succomber comme la majorité des gens aux virus hivernaux, rien de plus efficace qu’une détox. Et celle-ci peut être simple, rapide et  peu coûteuse. La meilleure que je connaisse parce qu’elle réunit tous ces critères est la détox à base de smoothies verts et de soupes vertes, comme en témoignent d’ailleurs ceux et celles qui l’ont expérimenté.

« Merci pour ce beau programme !! Cela fait plus d’une semaine que j’ai commencé, et j’en ressens les bienfaits. Il m’a permis de renouer avec le sens de l’alimentation, prendre le temps, me poser, mâcher, retrouver le goût des produits, me nourrir, avoir des repas réguliers, .. Plusieurs années de prises alimentaires « chaotiques », grignotage, produits « poisons » (fromage, pain, chocolat, sucreries, …), où j’avais toujours faim, où je n’étais jamais rassasiée, m’ont entraînée dans un rythme « yoyo ». J’avais pris quelques kilos, que j’essayais d’éliminer avec des mono-diètes, des jeûnes, qui en fait me frustraient et me faisaient replonger de plus belle dans la « gourmandise ».

Avec les menus proposés, je retrouve la satiété, et je me sens en forme !! Il a fallu la rupture d’une vertèbre lors d’une chute et donc l’immobilité, pour que je me reprenne en main. Cette détox me nourrit pleinement, d’autant que j’ai la chance de pouvoir acheter légumes et fruits au petits producteurs locaux et bio, quand ils ne proviennent pas de notre propre production. Ne pouvant plus momentanément exercer mon activité professionnelle dans les vignes, j’ai été aussi ravie d’apprendre le massage à sec, et en ressens tous les bienfaits. J’ai aussi plaisir à reprendre les douches écossaises !! Massage et douche donnent la pêche » !!  » ~ Béatrice 

 

En revanche, si vous étiez déjà fatigué/e avant les fêtes et qu’un nettoyage interne n’a rien changé (toujours s’assurer avant tout autre chose que votre corps n’est pas en surcharge toxinique), vous entrez alors dans la catégorie des personnes souffrant d’encéphalomyélite myalgique, plus couramment nommée « fatigue chronique » qui toucherait jusqu’à 30 millions de personnes dans le monde dont 150 000 à 300 000 personnes en France.

Mais sous ce nom barbare, pourrait se cacher tout simplement une carence en certains nutriments. C’est le sujet de l’article du Dr Amy Myers dont je vous propose la traduction ci-dessous. 

Suite

Les ingrédients de la parfaite salade

Greek salad

 

 

Consommer une grande salade  (composée d’ingrédients sains !) une fois par jour peut littéralement changer votre vie et faire une énorme différence sur votre santé générale.

Vous le savez probablement déjà si vous êtes une lectrice régulière ou un lecteur régulier de notre blog : manger des végétaux crus apporte de nombreux bienfaits à votre corps comme aider votre système digestif à fonctionner correctement, en lui apportant de grands quantités de fibres et en nourrissant votre corps avec une large variété de nutriments (comme des antioxydants et autres micronutriments) qui renforcent votre système immunitaire, combattent le cancer et plus simplement prennent soin de votre forme général.

Facile à dire mais peut-être pas si évident à faire au quotidien. Vous n’avez peut-être pas toujours le temps ou pas toujours l’inspiration, peut-être vous demandez vous aussi ce que vous pouvez y mettre pour qu’elle soit vraiment nutritive ….

Dans cet article, je vais tenter de vous donner une ligne directrice à laquelle vous pourrez vous référer aussi souvent que nécessaire, une ligne directrice qui répondra à toutes ces questions et devrait vous simplifier énormément la tâche au quotidien. 

Suite

Comment augmenter son énergie et sa vitalité

 

Augmenter vitalité et énergie

 

Êtes-vous fatigué(e) d’être fatigué(e) ? Est-ce que vous vous levez en pensant déjà à vous recoucher ?

La fatigue peut avoir plusieurs causes, y compris des carences nutritionnels, des carences chi (énergie vitale), des allergies (alimentaires ou environnementales), une mauvaise élimination, un manque d’oxygène, du stress, un mauvais sommeil ou pas assez, une mauvaise circulation sanguine, une thyroïde qui fonctionne au ralenti et de l’hypoglycémie. 

Suite