En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Votre santé est-elle prisonnière de vos gènes ? Une expérience édifiante sur des jumeaux

A ceux qui argumenteraient que leur état de santé est une question de génétique ou d’hérédité, cette expérience sur des jumelles pourrait bien leur faire revoir leur copie !

Jumeaux

Le Dr Gabriel Cousens, dont nous avons maintes fois traduit les articles, a depuis longtemps découvert que la génétique ou l’hérédité n’avait qu’un infime impact sur notre état de santé.

« La génétique, c’est comme un fusil qui serait chargé. On n’est pas obligé de tirer ». Ce qui veut dire que vous avez peut-être une fragilité quelque part, sur un organe ou un risque effectivement de développer une maladie en regard de vos antécédents génétiques.

Toutefois votre mode de vie est déterminant sur le fait que vous allez ou non déclarer ce problème. De nombreux  exemples de personnes atteintes de maladies « incurables » ont « miraculeusement » guéri en faisant de profondes modifications dans leur mode de vie et leur alimentation.

Suite

Une alimentation végétalienne a-t-elle du sens ?

Présenté dans un numéro du magazine GET FRESH ! (n’existant malheureusement plus), ce sujet pourra probablement aider certains « vegan » / végétaliens à être plus en harmonie avec leurs choix alimentaires (Il serait bon par la même occasion de relire cet article).

On imagine fort bien que dans notre société française il peut être inconfortable parfois, d’assumer ce choix et surtout quand on manque de confiance en soi-même.

Voici donc la traduction de cet article :

Si vous avez parfois été mis au défi par un mangeur de viande de justifier votre alimentation végétale, l’évolution pourrait être l’argument à lui opposer, explique Simon McAdams* :

Suite

Quelle est votre charge toxinique ?

Votre corps est-il chargé en toxines ? En voilà une bonne question !

Les bénéfices de la détox et du nettoyage interne sont connus depuis des millénaires.

Notre corps est conçu de telle sorte qu’il peut se nettoyer lui-même et éliminer les toxines qu’il absorbe tous les jours et l’encombrent, avec des outils tels que la transpiration, l’urine et d’autres excrétions.

Toutefois, si nous n’avons pas un mode de vie et une alimentation saine et équilibrée, il peut être débordé dans son travail.

En faisant régulièrement un simple nettoyage interne ou détox, vous permettez à votre corps de se reposer et vous donner une chance à votre système interne de se régénérer et de restaurer son équilibre naturel.

Veuillez noter que si vous souffrez d’une maladie chronique ou d’une autre maladie grave, vous devez demander l’avis de votre médecin avant de faire d’importants changements alimentaires.

Parfois, il peut être vraiment difficile de comprendre les messages que notre corps nous envoie.

C’est pourquoi je vous propose de répondre à ce questionnaire, simplement par OUI ou par NON à chaque question posée.

Suite

Est-ce que vous mangez ces végétaux dangereux ?

Solanacées 2

 

Manger végétal, n’est pas tout-à-fait sans danger ! Cela dit ce que je vais vous apprendre, intéressera toute personne consommant un tant soit peu de légumes, quel que soit son régime alimentaire.

Il s’agit donc d’une information à diffuser largement.

Car les végétaux dont je vais vous parler ne sont évidemment pas des champignons vénéneux ou autres végétaux normalement connus de tous pour être dangereux. Non ! Ce sont des légumes très souvent consommés, que l’on soit carnivore, végétarien, végétalien ou crudivore.

Si vous souffrez d’inflammations du type arthrite, rhumatismes, migraines, maux de tête que même les médicaments ne soulagent pas ou plus, il se pourrait que la réponse à votre problème vienne du côté des végétaux que vous consommez !

Suite

Comment avoir une peau vraiment hydratée et régénérée (vidéo)

Les meilleurs hydratants et les meilleurs cosmétiques dont votre peau a besoin sont d’origine naturelle et sont des aliments ! J’espère que vous le savez.

Pour commencer, une alimentation riche en végétaux crus et frais, apportant donc une grande qualité d’eau à votre corps et une large variété de nutriments sous forme de vitamines, enzymes, acides aminés et minéraux, est indispensable pour avoir une peau saine.

Peau saine 5

Une bonne hygiène de vie et un mode de vie sain sont indispensables pour que votre peau soit éclatante ou au moins en bonne santé.  Ce qui se passe à l’intérieur de votre corps se voit à l’extérieur et donc sur votre peau. La peau est le miroir de votre état de santé général.

Toutefois, même avec une alimentation exemplaire, la peau perd de son élasticité et de son hydratation avec l’âge. De plus, il est des éléments extérieurs que nous ne pouvons pas vraiment contrôler. Ainsi l’exposition à la pollution, à des conditions climatiques parfois plus extrêmes (plus de soleil, plus de vent, plus de froid) et/ou à l’usage de l’eau du robinet (contenant souvent divers produits décapants pour la peau) contribuent à assécher votre peau et accélérer son vieillissement, même si vous avez une bonne alimentation.

C’est pourquoi une petite aide extérieure peut quand même être la bienvenue (après vous être occupé(e) de votre intérieur). Mais comme les cellules de votre peau absorbent tous les produits avec lesquels elles sont en contact, vous serez particulièrement attentif(ve) à ce que vous utilisez comme soins de beauté, au moins autant que ce que vous laissez entrer dans votre corps par votre bouche.

Suite

Quelle quantité d’oléagineux doit-on consommer pour une santé optimale ?

Nuts

Dans la communauté végétalienne/végétarienne, il y a assez importante controverse concernant les oléagineux (noisettes, amandes, noix …). Certains militent en leur faveur et prônent une large consommation de ces aliments en remplacement des protéines animales entre autres.

D’autres au contraire vont les éviter comme la peste et militer pour une alimentation pauvre en graisses, même végétales.

Le sujet est brûlant et souvent à l’origine de beaucoup de désaccord. Pour trancher, je laisse la parole à un spécialiste de la nutrition qu’elle soit « classique » ou végétalienne. En effet, Le Professeur T. Colin Campbell est à la pointe de la recherche sur la nutrition depuis plus de quarante ans.

Suite

Comment les bactéries intestinales altèrent le cerveau

Des chercheurs de l’Université de l’école médicale de l’université de Saragosse en Espagne ont découvert une nouvelle piste selon laquelle la communauté des microorganismes vivant en symbiose dans l’intestin humain pourrait contribuer à aider la régulation de la chimie du cerveau. L’étude remarquable fut publiée dans le journal PLOS ONE.

Intestins

Suite

Comment consommer assez d’Oméga-3 sans manger de poissons

Omega design, vector illustration.

Après son expérience avec le cancer (stade IV), Tom Fisher, infirmier et éducateur de santé au centre Hippocrate, a intégré les principes de l’Institut dans sa vie quotidienne pour rester en bonne santé et être heureux de vivre.

Tom est un passionné : il adore aider les gens en leur faisant découvrir l’alimentation vivante et apprécie vraiment son travail.  Entre autres, il reçoit les visiteurs du Centre pour des consultations de santé et les familiarise avec l’Ondamed (biofeedback).

L’Ondamed est une technologie révolutionnaire de guérison intégrant les fréquences indétectables du son et de la couleur pour résoudre des problèmes de santé. Du mot latin « onde », ONDAMED envoie au patient des fréquences très finement réglées, inaudibles pour nous et basées sur son trouble de santé. Lorsqu’un état de santé est affecté par des virus, des bactéries, des parasites et/ou des champignons, il devient le foyer de la maladie et fait que les organes résonnent à des fréquences indésirables.

ONDAMED « diagnostique » en scannant et en identifiant ces interférences de fréquences et « traite » les obstructions par l’envoi d’une « fréquence de guérison » pour résoudre le problème.

Mais revenons au sujet de cet article, les Oméga-3. Si vous ne le savez pas encore, je vous le dis, l’alimentation occidentale fournit beaucoup trop d’acides gras Oméga-6 (acide linoléique) et trop peu d’acides gras Oméga-3 (AAL acide alpha-linolénique). Ce déséquilibre – environ 10 à 30 oméga-6 pour 1 oméga-3 – provoque des conditions propices entre autres, aux troubles cardiovasculaires et inflammatoires.

 Voyons d’abord ce que les acides gras essentiels font :

  • Ils apportent leur soutien à la structure des membranes des cellules.
  • Ils aident à convertir les nutriments des aliments en énergie utilisable.
  • Ils facilitent la communication entre les cellules.
  • Grâce à eux, les nutriments peuvent passer du sang à travers les membranes cellulaires.
  • Ils aident les substances dans les cellules à passer dans le sang.
  • Ils participent à la fabrication des globules rouges.
  • Ils diminuent l’inflammation.
  • Ils font baisser le taux de triglycérides.
  • Ils rendent le sang plus fluide.
  • Ils augmentent le taux de bon cholestérol (HDL)
  • Ils diminuent l’arythmie cardiaque.
  • Ils font baisser la tension artérielle.
  • Ils améliorent l’action de l’insuline.
  • Ils participent à la protection contre l’oxydation et la cardiopathie ischémique.
  • Ils réduisent les symptômes prémenstruels.
  • Ils assistent la fonction mitochondriale.

 

Voici maintenant ce qu’en dit Tom Fisher, en évoquant les populations à risques, les étapes de notre vie où les acides gras Oméga-3 sont encore plus importants et les moyens de se supplémenter efficacement et suffisamment.

 

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite