En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Quelles feuilles vertes consommer (bénéfices nutritionnels)

Quelles feuilles vertes consommer

 

On nous demande souvent, quand on débute dans l’alimentation végétalienne et que l’on a pris conscience de l’importance de la verdure pour être en bonne santé, quelles verdures peut-on bien consommer en dehors de la salade et des épinards.

Peut-être que vous n’êtes pas concerné par ces informations car vous n’êtes plus novice en la matière. Toutefois je comprends tout à fait que venant d’une alimentation classique telle que nous l’entendons aujourd’hui, cette question puisse être posée.

Il n’y a qu’à regarder les livres et magazines de cuisine : les recettes peuvent y être saines et délicieuses, je continue de remarquer l’absence de cette pourtant jolie couleur dans les plats présentés. Rien d’étonnant alors que l’on se demande quelle verdure consommer !

Pourtant elles sont nombreuses et bien que selon l’environnement dans lequel vous habitiez, l’approvisionnement puisse être plus limité, vous pourrez réussir, avec les informations ci-dessous, à varier suffisamment vos verdures tous les jours pour bénéficier d’un maximum de nutriments.

Vous apporterez ainsi un peu plus de cette couleur à votre alimentation pour le plus grand bien de votre santé (sans oublier bien sûr les autres couleurs de l’arc-en-ciel idéalement !).  

Suite

Questions/réponses sur votre santé

Quelques réponses traduites à des questions posées au Dr Brian Clement de l’Institut Hippocrate.

Doctor using digital question marks interface 3D rendering

 

Puisque toutes les maladies commencent dans le système digestif, quels sont les meilleurs compléments à prendre pour soutenir le système digestif et le système immunitaire ?

Suite

Les aliments les plus importants selon un médecin végétalien crudivore

Top Ten als in Gold und als Freisteller

A la question « Quels sont les 10 aliments les plus importants à consommer », je vous traduis ci-dessous ce qu’a répondu le Dr Gabriel Cousens, médecin psychiatre, nutritionniste, spécialisé en médecine ayurvédique, fondateur et directeur du Centre de Régénération TREE of LIFE, en Arizona (U.S.A.) et en Israël, auteur de nombreux ouvrages de référence sur l’alimentation crue végétalienne dont le classique Conscious Eating (Se nourrir en conscience), Alimentation, science et spiritualité et There Is a Cure for Diabetes (Soigner son diabète en 21 jours) et lui-même crudivore depuis plus de 40 ans.

J’apporte comme informations complémentaires, avant de commencer la traduction, que le Dr Cousens présente ici ce qu’il mange et qui lui convient à lui personnellement, mais cela peut être une base de recherche plus que fiable pour votre propre alimentation.

La consommation des oléagineux et des graines dont il fait mention, doit être adaptée en fonction de votre capacité à métaboliser les graisses et de votre activité physique.

Le Dr Cousens pratique le yoga intensivement depuis de nombreuses années. Donc si votre activité physique n’est pas très intense, ne consommez pas trop de graisses même sous forme aussi saine que des oléagineux, des graines ou des huiles crues (attention aux graisses cachées… l’équivalent d’une c. à soupe d’huile par jour -toutes graisses confondues- suffit largement à vous apporter les acides gras nécessaires au bon fonctionnement de votre organisme, à moins de conditions climatiques particulièrement rigoureuses.)

Suite

Sauces crues et veganes : trucs et astuces

 Sauces

L’Institut Hippocrate nous donne ici quelques astuces et conseils pour réussir une sauce qui soit à la fois savoureuse et profitable à notre santé. Nous nous contentons le plus souvent, il est vrai, de satisfaire nos papilles gustatives… et pour le reste nous espérons que notre système digestif voudra bien « faire le travail »… ce qui n’est pas toujours le cas ! Et qui penserait à accuser une délicieuse sauce ? Alors donc, efforçons-nous d’être « bons élèves » et d’emmagasiner ces précieux conseils pour nous entraîner à créer des sauces saines qui enchanteront tout le monde.

 

Les BASES

Les sauces sont une façon de parfumer et d’attendrir les légumes. Bien que les sauces ne soient pas nécessaires, la plupart des gens s’engageant dans une alimentation crue et vivante les utilisent.

Suite

Quels intérêts à manger CRU et « vivant » ?

 RAW - Image Hippocrate

Pour nos fidèles lecteurs ce sujet peut sembler inutile… sauf que, pour certains la question se pose encore et pour d’autres ce monde de l’alimentation crue et vivante est soit inconnu soit une jungle dans laquelle ils se perdent, et que pour tous une piqûre de rappel fait toujours du bien.
Voici donc pourquoi cette revue de l’essentiel proposée par un thérapeute, Tom Fisher, contributeur aux articles publiés par l’Institut de santé Hippocrate, est finalement bienvenue.

 

Les aliments crus et vivants aident à fournir plus d’énergie

Quand nous mangeons des aliments crus et vivants qui, pour notre corps, sont plus faciles à digérer, à assimiler et à éliminer, nous avons plus d’énergie économisée. Ce qui donne au corps la capacité à se nettoyer, à guérir et à se réparer lui-même de façon à se sentir sain, vitalisé et énergétisé.

Suite

Amandons d’abricots et cancer : la véritable histoire du Laetrile

 Amandons d'abricots

Vous avez peut-être entendu parler du « laetrile » et comment il pouvait potentiellement guérir le cancer, y compris le cancer du sein. Le laetrile est le nom commercial pour les amandons d’abricots (on utilise aussi le nom « amygaline » ou vitamine B17). Vous avez aussi probablement entendu parler de ses quelques dangers possibles.

Malheureusement, la vitamine B17 est encore une autre substance naturelle devenue victime de la désinformation et de la mauvaise presse. La vérité est que les amandons d’abricots ont été consommés pour leurs propriétés nutritionnelles et thérapeutiques particulières depuis des centaines, peut-être des milliers d’années, dans les régions fraîches et arides où les abricotiers poussent naturellement.

 

Ce que savaient les Hunzas sur les amandons d’abricots

Suite

Manque d’iode = cancer possible et nombreux autres troubles

Vous trouverez ci-dessous la traduction d’un entretien avec le Dr Brownstein (un spécialiste de l’iode, voir ce livre ou cet autre) dans lequel il évoque l’importance de l’iode dans la prévention du cancer mais aussi et surtout dans son traitement. Il regrette que cette déficience potentielle soit absolument négligée en médecine conventionnelle.

Il importe donc de s’assurer un bon approvisionnement en iode surtout à une époque où, pollués que nous sommes tous par la radio-activité ambiante, nos réserves d’iode sont sérieusement mises à mal… et pour les vegan/végétaliens il n’est pas nécessaire de manger du poisson : les algues de mer sont extrêmement riches en iode, à condition d’en consommer un peu tous les jours. Malgré tout, il semble que la supplémentation soit inévitable pour tous.

 

Algues

Voici donc ce qu’en dit le Dr Brownstein :

Allons aux fondamentaux pour les gens et comment fournir à leur corps les choses dont il a besoin pour fonctionner de façon optimale, qui est celle qui a été prévue par notre Créateur. Si nous fournissons au corps les nutriments corrects il devrait bien fonctionner toute la vie. Je considère que l’une des bases est l’iode. Chaque cellule du corps réclame et a besoin d’iode pour fonctionner de façon optimale. Nous ne pouvons pas fonctionner au mieux dans un environnement déficient en iode. J’ai testé, avec mes partenaires, plus de 6.000 patients. Plus de 96% avaient un taux bas d’iode. La vaste majorité de façon significative. Quand je parle aux praticiens à travers le pays qui surveillent ce taux, ils arrivent aux mêmes chiffres que les miens.

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite