En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Les meilleurs aliments végétaux pour vous rassasier

Si vous cherchez à minimiser votre apport alimentaire sans pour autant avoir faim, vous avez besoin d’un maximum de volume pour un minimum de calories.

joel Fuhrman - Remplissage estomac- CALORIES

Dans ce cas, l’idéal est de consommer quelque chose riche en protéines, qui libérera de l’énergie progressivement et qui contiendra des fibres.

Voici une liste des meilleurs aliments pour vous rassasier de la meilleure manière qu’il soit pour votre santé.

Suite

Comment passer de la malbouffe à l’alimentation végétale saine

changement d'alimentation

Juste après la réception du témoignage d’une participante à mon challenge « 1 smoothie vert par jour pendant 14 jours », je suis tombée sur cet article issu du site du Centre d’études sur la nutrition du professeur T. Campbell (auteur de « L’enquête Campbell »). Il intéressera particulièrement les personnes qui souhaitent changer d’alimentation, adopter une alimentation plus saine et végétale et/ou qui se désespèrent de ne pas y arriver. 

Ecrit par Elizabeth Zarrella Maglio (traduit par moi-même), j’ai trouvé qu’il raisonnait avec ce que cette participante au challenge m’avait partagé, à savoir qu’elle avait suivi le challenge d’Hiver et que cela lui avait fait du bien. Elle s’était donc réinscrite au challenge Tout Confort de Printemps mais que cette fois, elle n’y arrivait pas. Elle souhaite avoir une meilleure alimentation en supprimant le sucre, la viande … mais en parallèle elle rencontre actuellement de grosses difficultés dans sa vie privée et dans sa vie professionnelle. 

Je lui ai répondu qu’elle se mettait trop de pression en voulant changer trop de choses d’un coup, et ce d’autant plus dans une période difficile de sa vie. Nous ne pouvons pas humainement gérer plusieurs changements aussi radicaux en même temps ! Je lui ai conseillé de juste se concentrer sur son smoothie vert par jour aussi longtemps qu’il lui faudra pour que cela devienne une habitude aussi naturelle que de se brosser les dents. Après, elle pourra passer à un autre changement. Les participants qui se sont « contentés » de ce seul changement dans leur mode de vie, ont expérimenté de plus grands changements qui se sont mis en place à leur insu : perte de poids, meilleur sommeil, plus d’énergie, meilleure élimination, plus belle peau …  

J’ai trouvé que l’article ci-dessous était un témoignage qui illustrait tout à fait le cheminement vers une alimentation saine durable sur le long terme avec des conseils très judicieux :  

Suite

Foie gras humain : les sucrants impliqués

Quand on évoque le foie gras c’est plutôt chez les non-véganes au moment des fêtes pour se régaler d’un mets considéré comme exceptionnel par les gastronomes… qui sont tellement dépendants de leurs papilles gustatives qu’ils en oublient que le foie qu’ils dégustent est un foie malade, hypertrophié grâce aux soins « attentifs » de ceux qui élèvent leurs porteurs (canards ou oies).

Hélas, cette « maladie » du foie touche maintenant les humains qui, inconsciemment cette fois, transforment cet organe initialement sain en un foie malade par l’effet de nouvelles habitudes alimentaires, amenées à la fois par de nouveaux modes de vie et par la pression permanente de l’industrie agro-alimentaire. C’est ce qu’explique l’article ci-dessous, écrit par Brian Clement de l’Institut Hippocrate :

Sucrants et foie gras humain

La maladie du foie gras a été couramment considérée comme une maladie sérieuse survenant principalement chez les alcooliques, mais tout a changé durant les trois dernières décennies comme la consommation croissante de fructose a explosé jusqu’à un état désormais généralisé, nommé maladie du fois gras non-alcoolique.

Cet état survient quand le foie humain a des difficultés à briser les graisses avec pour résultat que ces graisses s’accumulent dans le foie provoquant un état médical mettant potentiellement la vie en danger. Avec cette inflammation arrivent les cicatrices des tissus du foie et, au fil du temps, un échec du fonctionnement du foie peut se développer.

Suite

Oxalates, phytates et saponines, ces anti-nutriments dans les aliments sains

Il est souvent arrivé qu’un certain aliment soit devenu populaire en tant qu’aliment «santé», puis qu’il soit destitué de ce titre après que l’on en ait appris davantage sur la manière dont il est produit ou sur son effet négatif sur le corps.

Rappelez-vous quand le « blé entier » était considéré comme un aliment santé ? Nous savons maintenant que le blé crée des trous dans la muqueuse intestinale et déclenche une inflammation systémique.

Ou le soja, que chaque personne « en bonne santé » avait apparemment dans son réfrigérateur il y a 10 ans. Le lait de soja a été beaucoup remplacé par le lait d’amande au cours des 10 dernières années, en grande partie parce qu’il est maintenant largement reconnu que les produits chimiques naturels du soja ont des effets similaires à ceux de l’œstrogène et que le soja est particulièrement susceptible d’être contaminé par les toxines des moisissures.

Eh bien, une nouvelle vague d’aliments « sains » est à l’étude. Le problème viendrait cette fois des toxines naturelles des plantes.

 

Suite

Pourquoi vous ne digérez pas bien, le rôle des enzymes digestives et du stress

Les enzymes sont des molécules de protéines qui catalysent (c’est-à-dire augmentent les taux de) les réactions chimiques dans notre corps.

D’une certaine manière, les enzymes sont les molécules qui transmettent «l’énergie de la force vitale» au monde physique. Il existe environ 50 000 types différents d’enzymes dans le corps humain qui effectuent tout le travail nécessaire au bon fonctionnement de notre corps. En fait, la vie telle que nous la connaissons n’existerait pas sans enzymes.

Le corps humain produit une classe spécifique d’enzymes appelées enzymes digestives qui aident à la digestion des macronutriments contenus dans nos aliments.

  • Les enzymes protéases décomposent les protéines en acides aminés,
  • Les enzymes amylases décomposent les glucides / l’amidon en sucres
  • Les enzymes lipases décomposent les graisses en acides gras.

Ces trois types d’enzymes décomposent la majorité des groupes d’aliments courants, rendant les nutriments contenus dans nos aliments disponibles pour être assimilés dans notre circulation sanguine.

 

Suite

Ces étonnants faux aliments et substances nocives

J’entends tellement souvent des personnes voulant faire bien, faire trop que lorsque je suis « tombée » sur cet article, j’ai tout de suite eu envie de vous le traduire. 

Issu du magazine de l’Institut Hippocrate, il aborde le problème des allégations de santé que l’on peut entendre ici et là et qui entraînent les personnes qui les écoutent à les suivre bien sûr, mais malheureusement aussi à vouloir faire trop bien. Or le mieux est souvent l’ennemi du bien. 

Je vous invite donc à découvrir ci-dessous de quoi je veux parler sans plus attendre, en gardant à l’esprit que cet article a été écrit en 2012 :

Au tout début de l’Institut Hippocrate, le domaine des soins de santé naturels était toujours étiqueté: «Ne fait pas de profit».

Aujourd’hui, ce domaine de la santé au naturel est très rentable et regorge de battages médiatiques et d’insinuations plus que de faits et de préoccupations véritables pour la santé.

Il existe de nombreuses preuves à l’appui de la perte de grâce du secteur de la santé naturelle. La plupart des suppléments, considérés comme l’industrie du prochain billion de dollars, font plus de mal que de bien. De nombreux aliments des magasins de produits de santé sont transformés et remplis d’ingrédients dangereux. Il est très préoccupant que des personnes prétendant être des experts induisent le public en erreur en leur proposant des aliments super-spectaculaires censés présenter des avantages malgré leur histoire négative à long terme.

Les aliments vivants et crus sont devenus un pilier pour les consommateurs de pointe et conscients. Ils doivent être conscients que même dans ce domaine, il existe des choix préférables et des choix indésirables. Nous ne pouvons choisir sans crainte une cuisine simplement parce qu’elle est étiquetée «biologique» et «non cuite». Trois autres questions doivent être examinées avant de se lancer :

Suite

Troubles d’origine non identifiée ? Serait-ce un manque de zinc ?

Noix de GrenobleIl semble plus difficile que ce que pensent la plupart des gens de trouver suffisamment de zinc dans une alimentation végétalienne crue, d’après Elwin Robinson, qui explique pourquoi le zinc est si essentiel pour la santé et ce que vous pouvez faire pour vous assurer d’en avoir assez.
Toutefois, rassurez-vous, cet article date de 2010 et, depuis cette époque, les études se sont amoncelées sur l’alimentation végétalienne, transmises par les
autorités les plus pointues en ce qui la concerne, et les conclusions sont unanimes :


l’alimentation exclusivement végétale,
(une complémentation en B12, même pour les omnivores semble prudente)
si elle est obtenue à partir de produits COMPLETS, non transformés (ou le moins possible),
est la MEILLEURE possible et la mieux adaptée pour l’organisme humain
.


La seule à ne pas provoquer de déficiences, à condition d’avoir une alimentation variée, avec une importante proportion de cru et de la meilleure provenance possible.

Toutefois, on le sait, un Homme averti en vaut deux ! Il faut être informé pour éviter les carences/déficiences, car nous n’avons pas tous le même passé sanitaire, familial et/ou alimentaire et notre organisme ne réagit donc pas de la même façon à certains aliments, même si ceux-ci sont excellents. Il nous faut donc être attentifs à nos propres réactions, à nos malaises et à ce que nous consommons, et ce quel que soit notre mode alimentaire actuel.
Avoir le plus de pistes possible est toujours un avantage pour ne pas attendre que la catastrophe arrive… Tout en n’étant pas obsédé par son assiette, et savoir rester détendu et joyeux pour profiter au mieux de ce qu’elle contient  :-) ! Le mental est au moins aussi important…

Voici donc ce qu’écrivait Elwin Robinson :

Suite

Comment être belle (beau) et épanouie sur tous les plans

Pas de sexisme ici, n’est-ce pas ;-)  ! Nous sommes tous concernés, mais il se trouve que l’article ci-après a été écrit (en anglais) par une femme Tonya Zavasta, experte en « beauté » féminine et en alimentation crue et qui est une publicité vivante pour ses préceptes alors qu’elle est désormais arrivée brillamment à la soixantaine, malgré son handicap de départ. Nous l’avions déjà évoquée dans quelques anciennes publications dont vous trouverez la liste à la fin de cet article.

Voici donc ce qu’elle écrivait en 2011 :

Vous voulez aimer ce que vous voyez quand vous vous regardez dans le miroir ? L’alimentation crue et l’exercice vous feront faire la moitié du chemin, mais pour des résultats maximum vous devrez prendre en compte le pouvoir de la loi de l’attraction.

Qu’avons-nous, nous humains, en commun avec une chenille ? Ceci, peut-être : nous sommes insatisfaits d’être inattractif, même si c’est seulement à nos propres yeux.

Nous voyons des personnes jeunes, saines, belles tout autour de nous et nous souhaitons nous-même être jeune, sain(e) et be(lle)au. Notre chenille voit un joli papillon et elle veut être un papillon. Et c’est précisément là que la similitude s’arrête.

Suite