En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

La base d’une bonne alimentation crue qui ralentit le vieillissement

L’alimentation crue gagnant en popularité, on assiste à une grande diversité de déclinaisons.

Toutefois, bien qu’il convient sans aucun doute d’individualiser son alimentation, un élément pourtant indispensable à une santé sur le long terme et au soutien de toutes les cellules de notre corps en est souvent absent ou peu représenté.

Je laisse Tonya Zavasta, magnifique exemple vivant de ce que l’alimentation crue vivante bien menée peut donner comme résultat, vous en parler dans cet article que j’ai traduit. 

 

Suite

Votre protection solaire est-elle dangereuse ?

creme-solaire danger

La crème solaire est un sujet controversé uniquement parce qu’elle est utilisée depuis si longtemps sans que l’on se pose de question. Comme le tabagisme et le tabac étaient largement acceptés, voire encouragés par les médecins, la sécurité des écrans solaires est aujourd’hui profondément mise en doute.

Le soleil est ce qui donne la vie à cette planète. C’est la source d’énergie la plus importante sur Terre. Tout être vivant l’adore et en a besoin.

Alors, pourquoi notre culture a-t-elle de plus en plus peur de son contact chaleureux ? 

Le responsable de notre peur est une maladie que nous connaissons trop bien : le cancer. Peste bubonique du monde moderne, le cancer est sur le point de dépasser la maladie cardiaque en tant que première cause de décès.

Le cancer de la peau touche des millions de personnes dans le monde chaque année. La rumeur s’est alors répandue comme une traînée de poudre qu’une exposition excessive au soleil pouvait causer le cancer. Du coup, la vente de crèmes solaires explose et augmente chaque année dans le monde. 

Pourtant au fur et à mesure que de plus en plus de personnes utilisent de la crème solaire, le cancer de la peau continue lui aussi d’augmenter.

Ce fait alarmant oblige à se poser quelques questions :

  • les écrans solaires protègent-ils vraiment la peau du cancer ?
  • Ou les produits chimiques dangereux présents dans les marques de protection solaire les plus populaires pourraient-ils contribuer au cancer ? 

Suite

Comprendre les noix

Walnuts in shell isolated on white background

Les oléagineux sont d’excellents aliments nutritifs pour toute personne cherchant à passer à une alimentation plus végétale et souhaitant diminuer ou éliminer les produits animaux. En effet, ces aliments végétaux sont suffisamment denses pour apporter cette sensation de satiété que procure l’ingestion d’aliments d’origine animale, denses également mais difficiles à digérer et néfastes à une santé optimale.

De plus, les oléagineux sont très versatiles. On peut en faire très facilement des pâtés, des sauces et des desserts. Exemple ci-dessous avec les noix :

Suite

Comment prendre du poids avec une alimentation végétale

Balance_poids

La plupart d’entre nous souhaitons généralement perdre du poids et de nombreuses personnes choisissent d’adopter une alimentation végétale non seulement pour améliorer leur santé mais également dans l’espoir de perdre un peu de poids. Il est vrai que c’est probablement la meilleure stratégie pour retrouver un poids sain !

Toutefois, certaines personnes n’ont pas le même « problème » et cherchent des solutions pour augmenter un poids jugé trop bas et si elles souhaitent adopter ou conserver une alimentation végétale pour des raisons de santé ou de conviction, elles ont en revanche beaucoup de mal à garder leur poids d’équilibre ou à en reprendre. 

C’est en pensant à ces personnes qui me demandent régulièrement conseils, que j’ai traduit ces articles. Le premier est du Centre d’études nutritionnelles du Professeur Colin T. Campbel (auteur de The China Study) et le second de Gena Hemshaw (auteur de The Full Helping).   

 

Bien que de nombreuses personnes adoptant un régime à base de plantes voient la perte de poids comme un avantage, d’autres se voient perdre quelques kilos de trop. Cela peut être particulièrement troublant pour ceux qui essaient de développer leurs muscles ou qui ont déjà un poids insuffisant lors de la transition vers une alimentation végétale.

Selon Brenda Davis, nutritionniste spécialiste de l’alimentation végétalienne et crue, certaines preuves suggèrent que les végétaliens pourraient avoir un taux d’insuffisance pondérale plus élevé que les omnivores. L’insuffisance pondérale est définie comme étant un indice de masse corporelle (IMC) de 18,5 ou moins, ou 15 à 20% sous le poids idéal pour votre taille.

Malheureusement, la plupart des régimes populaires pour prendre du poids incluent des aliments d’origine animale et font appel à des tactiques malsaines, telles que boire plus de 3 litres de lait par jour ou se nourrir de smoothies ou shakes à base de poudres de protéines transformées.

La bonne nouvelle est que vous pouvez prendre du poids en mangeant des aliments entiers à base de plantes si vous choisissez la bonne approche.

Suite

Les meilleurs aliments végétaux pour vous rassasier

Si vous cherchez à minimiser votre apport alimentaire sans pour autant avoir faim, vous avez besoin d’un maximum de volume pour un minimum de calories.

joel Fuhrman - Remplissage estomac- CALORIES

Dans ce cas, l’idéal est de consommer quelque chose riche en protéines, qui libérera de l’énergie progressivement et qui contiendra des fibres.

Voici une liste des meilleurs aliments pour vous rassasier de la meilleure manière qu’il soit pour votre santé.

Suite

Comment passer de la malbouffe à l’alimentation végétale saine

changement d'alimentation

Juste après la réception du témoignage d’une participante à mon challenge « 1 smoothie vert par jour pendant 14 jours », je suis tombée sur cet article issu du site du Centre d’études sur la nutrition du professeur T. Campbell (auteur de « L’enquête Campbell »). Il intéressera particulièrement les personnes qui souhaitent changer d’alimentation, adopter une alimentation plus saine et végétale et/ou qui se désespèrent de ne pas y arriver. 

Ecrit par Elizabeth Zarrella Maglio (traduit par moi-même), j’ai trouvé qu’il raisonnait avec ce que cette participante au challenge m’avait partagé, à savoir qu’elle avait suivi le challenge d’Hiver et que cela lui avait fait du bien. Elle s’était donc réinscrite au challenge Tout Confort de Printemps mais que cette fois, elle n’y arrivait pas. Elle souhaite avoir une meilleure alimentation en supprimant le sucre, la viande … mais en parallèle elle rencontre actuellement de grosses difficultés dans sa vie privée et dans sa vie professionnelle. 

Je lui ai répondu qu’elle se mettait trop de pression en voulant changer trop de choses d’un coup, et ce d’autant plus dans une période difficile de sa vie. Nous ne pouvons pas humainement gérer plusieurs changements aussi radicaux en même temps ! Je lui ai conseillé de juste se concentrer sur son smoothie vert par jour aussi longtemps qu’il lui faudra pour que cela devienne une habitude aussi naturelle que de se brosser les dents. Après, elle pourra passer à un autre changement. Les participants qui se sont « contentés » de ce seul changement dans leur mode de vie, ont expérimenté de plus grands changements qui se sont mis en place à leur insu : perte de poids, meilleur sommeil, plus d’énergie, meilleure élimination, plus belle peau …  

J’ai trouvé que l’article ci-dessous était un témoignage qui illustrait tout à fait le cheminement vers une alimentation saine durable sur le long terme avec des conseils très judicieux :  

Suite

Foie gras humain : les sucrants impliqués

Quand on évoque le foie gras c’est plutôt chez les non-véganes au moment des fêtes pour se régaler d’un mets considéré comme exceptionnel par les gastronomes… qui sont tellement dépendants de leurs papilles gustatives qu’ils en oublient que le foie qu’ils dégustent est un foie malade, hypertrophié grâce aux soins « attentifs » de ceux qui élèvent leurs porteurs (canards ou oies).

Hélas, cette « maladie » du foie touche maintenant les humains qui, inconsciemment cette fois, transforment cet organe initialement sain en un foie malade par l’effet de nouvelles habitudes alimentaires, amenées à la fois par de nouveaux modes de vie et par la pression permanente de l’industrie agro-alimentaire. C’est ce qu’explique l’article ci-dessous, écrit par Brian Clement de l’Institut Hippocrate :

Sucrants et foie gras humain

La maladie du foie gras a été couramment considérée comme une maladie sérieuse survenant principalement chez les alcooliques, mais tout a changé durant les trois dernières décennies comme la consommation croissante de fructose a explosé jusqu’à un état désormais généralisé, nommé maladie du fois gras non-alcoolique.

Cet état survient quand le foie humain a des difficultés à briser les graisses avec pour résultat que ces graisses s’accumulent dans le foie provoquant un état médical mettant potentiellement la vie en danger. Avec cette inflammation arrivent les cicatrices des tissus du foie et, au fil du temps, un échec du fonctionnement du foie peut se développer.

Suite

Oxalates, phytates et saponines, ces anti-nutriments dans les aliments sains

Il est souvent arrivé qu’un certain aliment soit devenu populaire en tant qu’aliment «santé», puis qu’il soit destitué de ce titre après que l’on en ait appris davantage sur la manière dont il est produit ou sur son effet négatif sur le corps.

Rappelez-vous quand le « blé entier » était considéré comme un aliment santé ? Nous savons maintenant que le blé crée des trous dans la muqueuse intestinale et déclenche une inflammation systémique.

Ou le soja, que chaque personne « en bonne santé » avait apparemment dans son réfrigérateur il y a 10 ans. Le lait de soja a été beaucoup remplacé par le lait d’amande au cours des 10 dernières années, en grande partie parce qu’il est maintenant largement reconnu que les produits chimiques naturels du soja ont des effets similaires à ceux de l’œstrogène et que le soja est particulièrement susceptible d’être contaminé par les toxines des moisissures.

Eh bien, une nouvelle vague d’aliments « sains » est à l’étude. Le problème viendrait cette fois des toxines naturelles des plantes.

 

Suite