En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Intolérant aux verdures

Il n’est pas question ici d’envie, de dégoût, de plaisir ou déplaisir mais d’intolérance digestive dont seraient atteintes certaines personnes.

Il semble surréaliste de penser que l’aliment de base de la race humaine, la verdure, puisse devenir un poison pour son corps… pourtant après avoir fait tout et surtout n’importe quoi pour l’alimenter en dépit du bon sens il arrive que le corps finisse par rendre les armes et devienne véritablement incompétent à faire son travail efficacement (aboutissant ainsi au fil de quelques générations à une « dégénérescence » -par perturbation des gènes- qui nous amènera finalement à évoquer des causes « génétiques »… que nous aurons -enfin, plutôt nos ascendants- fabriquées !).

Il est donc possible que certains expérimentent des difficultés digestives en consommant des verdures. Et comme pour toute rééducation, il faut du temps, du bon sens, de la délicatesse, et surtout de la persévérance pour retrouver ses capacités.

Feuilles vertes2

Suite

Herbe de blé et autres pousses : tableau de rendement

A l’Institut Hippocrate de Floride, où les jus verts, graines germées et pousses vertes sont la base de l’alimentation, les hôtes demandent souvent combien de graines ils doivent planter une fois rentrés chez eux pour avoir un rendement suffisant pour une consommation quotidienne.

Herbe de blé gd

Le tableau ci-dessous vous aidera à déterminer combien de plateaux d’herbe de blé et de pousses vertes vous devez faire pousser chaque semaine selon vos besoins.

Suite

Faites vous-même vos pousses vertes de tournesol et de petits pois

Plateaux x 2Plateaux de pousses de tournesol et de pousses de petits pois
(photos de Tanya Maher)

Cet article est la traduction de l’anglais d’un article de Tanya Maher, dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois sur ce blog. Tanya est une jeune femme adorable, pleine de vitalité et d’expérience en matière d’alimentation vivante puisqu’elle est elle-même coach de santé en alimentation crue végétalienne depuis plusieurs années et également co-fondatrice des restaurants Tanya’s à Londres où l’on ne sert que de la crusine haut de gamme. J’ai eu la grande chance de pouvoir manger dans le premier qu’elle a ouvert et je peux vous dire que tout y est absolument délicieux et d’une très grande qualité !

Il y aurait beaucoup à dire sur Tanya qui vient aussi de publier son 1er livre en version papier aux éditions Hay House « The Uncook Book ».  Une véritable réussite ! Des recettes toutes excellentes, des photos superbes, des explications limpides bref, si vous êtes à l’aise avec l’anglais, je vous invite à vous le procurer ! Avant cela, elle avait déjà écrit plusieurs ouvrages sous forme de e-livres dont vous trouverez la traduction en français de l’un d’entre eux « Séduction », ici. Ce dernier est consacré à ses créations chocolatées, de pures merveilles, faciles à réaliser grâce à ses explications très claires !  Son histoire et le pourquoi de sa venue à l’alimentation vivante sont également passionnants mais mériteraient à eux seuls un article et ce n’est pas le sujet de celui-ci.

Aujourd’hui, grâce à Tanya, je veux vous apprendre comment faire des pousses de tournesol et des pousses de petits pois.
A ne pas confondre avec les graines germées.
Les graines germées se font dans un bocal, un sac à germer ou un germoir. Il faut aussi souvent un peu moins de temps pour obtenir le résultat souhaité avec les graines germées.

Là je vous parle de pousses c’est-à-dire de belles tiges de 7 à 10 cm environ, bien vertes, extrêmement riches en nutriments et en chlorophylle mais également délicieuses ! Certaines graines à germer, en effet, se prêtent davantage à ce genre de « culture » que d’autres. Nous allons parler de deux d’entre elles, les plus faciles à trouver et les plus simples à cultiver.

La graine de tournesol est particulièrement intéressante en jeune pousse car elle a une teneur exceptionnelle en acides gras polyinsaturés (66% des lipides totaux), en protéines (28% du poids total) dont tous les acides aminés essentiels et en vitamines, en particulier en vitamine D.

Le petit pois quant à lui, est une très vieille légumineuse populaire déjà très appréciée des Gaulois. Il est riche en vitamines (A, B1, B2, B5, B6, B9, C et E), en minéraux (soufre, phosphore, sodium, potassium, magnésium …), en protéines sous forme d’acides aminés (25%) et en fibres. Il est également très digeste, nutritif et énergétique.

Mais pour vous introduire dans le monde merveilleux des pousses, voici la traduction d’un article, extrait du livre « Anastasia », fort intéressant qui vous surprendra peut-être et vous apprendra sûrement : 

Suite

Faites pousser vos propres super-aliments : les pousses de tournesol

Pousses tournesol

Les tournesols sont indéniablement un plaisir pour les yeux mais si vous n’avez pas encore récolté leurs graines, vous êtes passé à côté de ce qu’ils peuvent faire de mieux pour vous et d’une incroyable quantité de nutriments et d’antioxydants. Il y a tellement de bienfaits à consommer des pousses de tournesol et c’est vraiment très facile de faire pousser vous-même vos propres pousses avec ces quelques explications. Mais voyons d’abord d’un peu plus près l’intérêt des germinations et ensuite les bienfaits spécifiques des pousses de tournesol.

Suite

Les pousses et graines germées sont-elles indispensables dans une alimentation saine ?

Voici ce qu’en dit Ken Blue, chef à l’Institut Hippocrate de Floride pendant 4 ans et éducateur de santé :

Les aliments crus et vivants sont au cœur du programme de l’Institut Hippocrate en Floride et les graines germées et autres pousses y représentent 50% de l’alimentation. Bien que le buffet proposé quotidiennement vous donnera l’opportunité de goûter toute une variété de plats crus, nous les considérons comme des accompagnements parce que selon nous c’est là qu’est leur place.

La raison pour laquelle les graines germées et pousses sont un des axes principaux du programme de santé du centre Hippocrate, c’est parce qu’elles ont une haute teneur en nutriments et en enzymes, ce qui les rend très faciles à assimiler pour le corps. Cela permet à votre corps de diriger l’énergie nouvellement emmagasinée vers le nettoyage, la régulation et la construction du système immunitaire ainsi que dans la création de nouvelles cellules.

Suite