Une BÛCHE de NOËL « express », inratable, vegan, CRUE et délicieuse…

…que nous devons à la maman de Jinjee Talifero.
En effet, celle-ci raconte dans un de ses derniers messages que sa maman, bien que n’étant pas elle-même « raw vegan » (végétalienne crudivore) a cependant voulu faire plaisir à ses enfants et petits-enfants il y a quelques années en leur créant cette bûche qui a fait leur bonheur à tous. Ultra-facile à réaliser elle fera je suis sûre le bonheur de milliers d’autres…
Mille fois Merci à cette généreuse et tolérante maman !

Voici donc la marche à suivre :

Bûche Jinjee - PC232706Décors « à l’arraché » (je n’avais rien d’autre sous la main) : vous pouvez faire mieux !

 

  • Moudre une tasse de la variété de noix qui vous convient (Amandes, cajou, noix de grenoble, noisette….) : j’ai mis des amandes en poudre. Et si au final la « pâte » vous paraissait trop humide vous pourriez toujours rajouter un peu de poudre de la variété de noix que vous aurez choisie ;
  • Ajouter 3 c. à soupe de miel : j’ai utilisé un miel liquide très fort et typé d’Afrique de l’Ouest, mais sirop d’érable, de Yacon ou d’agave pourraient faire l’affaire (ou tout autre sucrant de votre choix) ;
  • Ajouter 2 c. à soupe de jus d’orange fraîchement pressé ;
  • Ajouter 2 pincées de sel ;
  • Ajouter 3 dattes finement hachées (préférence Medjool) ;
  • Ajouter n’importe quels autres fruits secs que vous aimez (goji, abricots, raisins, etc…) : j’ai mis des raisins secs que j’ai grossièrement hachés, environ une toute petite poignée ;
  • Ajouter 1 c. à café de zestes d’orange ;
  • Ajouter plusieurs pincées de toutes les épices de Noël : cannelle, gingembre, clou de girofle, muscade, 4 épices et/ou cardamome (ou juste une ou deux). J’ai mis un peu de 4 épices et largement, cannelle, gingembre et muscade ;
  • Mélanger à fond dans un saladier ;
  • Rouler en « bûche » ;
  • Verser 1/3 de tasse de poudre de caroube crue dans un plat et rouler la bûche dedans (n’en mettez pas trop : sinon vous ne pourrez plus faire adhérer la noix de coco) ;
  • Verser 1/2 tasse de noix de coco râpée dans un plat et rouler la bûche dedans ;
  • Couper en tranches et servez.

(Pour 4 parts - très copieuses à mes yeux : plutôt 8 que 4 !)

 NOTES personnelles – Je trouve préférable toutefois de mettre cette bûche au frais quelques heures. Tous les parfums ont le temps de se diffuser et elle se raffermit. Elle peut aussi se conserver au congélateur plusieurs semaines : congelée elle n’en est que plus facile à couper en tranches fines.
D’autre part, ce gâteau étant assez sucré, il est agréable de le servir avec une sauce « rafraîchissante » : soit un coulis de fruits frais, soit une crème nature légère (crème de coco, d’avoine, d’amande… ou crème fraîche si vous consommez des produits laitiers), soit ce délicieux « cream-cheese » (vegan, lacto-fermenté) que vous laisserez au naturel.

 

Pouvez-vous vraiment faire plus facile ??
Mais si vous voulez faire plus compliqué, au lieu de la rouler dans la caroube et puis dans la noix de coco, vous pouvez lui offrir une couverture de chocolat avec d’excellents produits :

Quand le beurre de cacao est fondu (Attention : au bain-marie, ou dans un déshydrateur pour ne pas dépasser 43°C environ afin de ne pas perdre les avantages de ce produit cru !) vous lui ajoutez le cacao en poudre en fouettant bien, vous ajoutez le sucrant et mélangez à nouveau et puis tout à la fin le sel. Et c’est prêt ! (Recette extraite de cet excellent petit e-livre).  Il est préférable d’avoir mis la bûche au congélateur quelques heures pour que le chocolat prenne rapidement quand vous le verserez dessus.

 

Colette