Allergies saisonnières : comment se soigner naturellement

Little girl smells flower

Au printemps, la nature reprend vie. Elle se réveille de son long sommeil hivernal pour notre plus grand plaisir… habituellement. Sauf pour ceux d’entre nous qui souffrent d’allergies saisonnières !

On estime que 1 français sur 3 souffre d’allergies saisonnières, parfois appelées rhume des foins ou rhinite allergique pour la version plus compliquée et médicale.

Celle-ci prend techniquement deux formes :

  • la forme saisonnière : provoquée par les spores de moisissures ou le pollen qui nous envahissent plus fréquemment aux changements de saison.
  • la forme vivace : généralement causée par les poils ou les squames d’animaux domestiques, les moisissures, les acariens ou les cafards, elle se produit toute l’année. 

 

Les symptômes de l’allergie saisonnière

Les allergies saisonnières peuvent présenter plusieurs symptômes différents, dont beaucoup se confondent avec le rhume. Parmi les signes et symptômes courants à surveiller figurent :

  • des éternuements
  • le nez qui coule
  • le nez bouché par blocage ou congestion
  • la fatigue
  • les démangeaisons des yeux, de la bouche, du nez ou de la gorge

Le fait est que les allergies saisonnières ne sont pas simplement dues au changement de temps ou à un peu de pollen. En fin de compte, les allergies résultent d’une réaction excessive du système immunitaire à un facteur externe, qu’il s’agisse d’un aliment que vous mangez, d’une toxine à laquelle vous êtes exposé ou, dans ce cas, d’une modification de l’environnement et d’une augmentation du pollen dans l’air.

Certaines personnes ont des allergies saisonnières plus impressionnantes ou handicapantes que d’autres. En effet, lorsque votre système immunitaire est affaibli, celui-ci va produire des anticorps pour se défendre même contre les plus petits déclencheurs ou envahisseurs de votre système. En cas d’allergies saisonnières, cela va produire des symptômes plus graves tels que des yeux larmoyants, un nez qui coule, des démangeaisons, etc.

 

La cause fondamentale des allergies saisonnières

Pour lutter efficacement contre les allergies saisonnières, nous devons comprendre le fonctionnement du système immunitaire.

Près de 80% de votre système immunitaire se trouve dans votre microbiome intestinal. Par conséquent, lorsque votre microbiome est affaibli, votre système immunitaire l’est également.

Plusieurs facteurs peuvent altérer la santé de votre intestin, notamment une mauvaise alimentationbeaucoup de stress et une exposition importante aux toxines. Cela se traduit par une augmentation de la perméabilité intestinale, également appelée inflammation intestinale, et par un déséquilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries.

Encore une fois, tout nous ramène à la santé intestinale.

De nombreuses personnes commencent à se soulager de leurs symptômes d’allergie saisonnière dès qu’ils commencent à prendre soin de leurs intestins.

Les allergies saisonnières graves sont donc peut-être la raison pour laquelle un patient va consulter mais a final, elles sont rarement le principal problème d’origine. Et ce qui permet de venir à bout définitivement d’un problème de santé quel qu’il soit, sans avoir à prendre un traitement à vie, c’est de s’attaquer à la cause fondamentale du problème, à la racine du mal. Les symptômes ne sont que la surface du problème.

Maintenant que nous avons compris que la cause fondamentale des allergies saisonnières vient d’un problème intestinal, nous pouvons affiner les outils qui nous permettrons de soigner notre intestin et notre système immunitaire.

En médecine fonctionnelle, l’objectif principal est la prévention. Il s’agit donc d’être proactifs plutôt que réactifs.

Ainsi, bien que certains médicaments anti-allergiques en vente libre, médicaments sur ordonnance et injections anti-allergiques puissent être utiles dans certains cas, il est surtout important de mettre l’accent sur les moyens de lutter contre les allergies à la source et, espérons-le, éliminer la nécessité de prendre des médicaments (ou celle de rester enfermé à l’intérieur ! ).

Ce sont les meilleurs remèdes pour prévenir et combattre les allergies saisonnières afin que vous puissiez profiter de cette saison plutôt que de la craindre. 

 

Les traitements pour les allergies saisonnières

Si vous cherchez à lutter contre vos allergies saisonnières d’un point de vue holistique, sachez qu’il existe une tonne de remèdes naturels qui peuvent vous aider à combattre les symptômes d’allergie saisonnière et leur cause fondamentale : l’inflammation. Voici certains de ces traitements :

Les adaptogènes

Ces médicaments à base de plantes naturelles sont une solution de choix pour presque tout, car il est pratiquement garanti qu’il existe un adaptogène sur le marché, quel que soit le problème de santé que vous rencontrez. De nombreuses études ont démontré que le ginseng rouge était un puissant anti-allergène. Une étude en particulier a montré que le ginseng rouge pouvait soulager des symptômes tels que l’éternuement, l’écoulement nasal, les démangeaisons et l’inflammation nasale induite par une allergie.

 

Le soutien aux biofilms

Les biofilms sont des films minces et visqueux composés de bactéries qui collent aux membranes muqueuses de tout notre corps, y compris de nos intestins et de nos sinus. Ce sont des pièces importantes du puzzle qu’est notre santé, mais elles peuvent aussi contribuer à des symptômes d’allergies saisonnières inconfortables tels que le nez qui coule ou autres problèmes de sinus lorsqu’elles sont composées de bactéries pathogènes plutôt que de bactéries bénéfiques. 

Quelques outils naturels de modification des biofilms :

  • les enzymes digestives car elles aident à décomposer les mauvaises bactéries des biofilms.
  • les probiotiques et prébiotiques car ils favorisent un équilibre bactérien sain.

 

Le soutien à votre intestin

Si les allergies ont toutes des racines dans la santé intestinale, il est évident qu’il est essentiel d’améliorer la santé de votre microbiome.

Cela peut être fait déjà simplement en intégrant dans votre routine des soutiens intestinaux naturels.

L’intestin d’un adulte moyen peut prendre entre 12 et 24 mois pour guérir complètement. Ainsi, même si vous pouvez ressentir un soulagement au bout de quelques semaines à quelques mois, cela vous aidera à soulager les symptômes sur le long terme.

  • Augmentez votre consommation d’aliments fermentés riches en probiotiques comme la choucroute, le kimchi, ou le yaourt de noix de coco. Je ne conseille pas forcément le kéfir car selon sa provenance il peut ne pas être bénéfique pour les personnes qui souffriraient de candida (selon les écrits du Dr Gabriel Cousens dans son ouvrage Rainbow Green Live-Food Cuisine). Le Dr Brian Clement de l’institut Hippocrate est également très réservé quant à sa consommation et recommande une toute petite consommation si cela est votre choix.
  •  Ajoutez un supplément de probiotiques. Bien qu’une nourriture de qualité soit primordiale comme base de soutien d’un intestin en bonne santé, vous pouvez parfois avoir besoin d’un coup de pouce supplémentaire lorsque vous vous efforcez de restaurer votre intestin

 

Le régime d’élimination

La nourriture joue l’un des rôles les plus importants dans la santé de vos intestins. 

Tout le monde sait qu’une surconsommation de sucre, de gluten ou d’autres aliments préparés/transformés peut affecter sérieusement votre microbiome.

Mais parfois même les aliments les plus sains peuvent provoquer des inflammations et des problèmes chez les humains.

Un régime d’élimination est un excellent moyen de découvrir les aliments que votre corps aime et ceux que votre corps déteste, afin d’élaborer un plan de restauration qui fonctionne pour vous personnellement afin de promouvoir une guérison durable. Nous avons beau avoir, tous, les mêmes fonctionnements, nous sommes pourtant tous différents. un aliment bénéfique pour une personne peut devenir mauvaise pour une autre.

Une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour soutenir vos intestins est d’éviter les antibiotiques, les ordonnances et les autres médicaments en vente libre, car ils risquent de compromettre davantage la santé de votre intestin.

Les antibiotiques, par exemple, tuent les bactéries sans faire la différence entre les bonnes et les mauvaises et peuvent finir par éradiquer complètement les bonnes. Donc encore une fois, même si leur prise peut parfois être nécessaire, comme dans le cas d’une exposition soudaine non contrôlée à des allergènes, mettant votre vie en danger, vous devez vous demander si ce que vous cherchez est un soulagement à court terme ou une guérison sur le long terme.

Un régime d’élimination consiste à repérer les aliments qui nous rendent malade ou ne nous font pas de bien par élimination. Le meilleur moyen de le faire est de suivre un programme de nettoyage (celui que je propose est simple, facile et efficace) au terme duquel vous réintroduirez petit à petit les aliments susceptibles de vous rendre malades.

Vous pouvez également éliminer pendant au moins 15 jours de votre alimentation, les aliments que vous soupçonnez ou qui sont généralement susceptibles de provoquer des allergies (les plus courants étant les produits laitiers et les préparations contenant du gluten). C’est ainsi que j’ai pu déterminer il y a 25 ans que j’étais intolérante aux laitages de toutes sortes. Bien que ce processus puisse fonctionner, il est long, demande beaucoup d’observation et d’attention et peut vous faire passer à côté d’un « allergène » moins courant.

 

Nadège

 

Le programme LIVE de nettoyage et vitalisation de printemps arrive à grands pas !

Rejoignez-moi du 6 au 19 avril pour de nouvelles vidéos et des questions/réponses.

 

Si vous n’êtes pas déjà inscrit/e, vous pouvez encore le faire à un tarif spécial « printemps » en cliquant sur l’image ci-dessous.

Cette offre est uniquement valable jusqu’au 5 avril 2019.

Programme Nettoyage Vitalisation Printemps 2