4 questions de base sur la santé de la thyroïde

Thyroïde scan

Traduction d’un article de  Theresa “Sam” Houghton, nutritionniste et diplômée du centre de recherches sur la nutrition E. Cornell.

 

Environ 20 millions de personnes aux États-Unis ont actuellement une forme de maladie thyroïdienne et on estime que plus de 12% de la population développera des problèmes de thyroïde à un moment dans leur vie (1). Bien qu’il y ait de nombreux facteurs au développement d’une maladie thyroïdienne, les preuves montrent qu’une alimentation végétale peut aider à prévenir les problèmes et à gérer les déséquilibres existants.

 Quelles sont les personnes à risque ? 

La maladie thyroïdienne se manifeste typiquement soit par un manque d’hormones thyroïdiennes, il s’agit d’hypothyroïdie, soit par un excès, il s’agit alors d’hyperthyroïdie. La maladie d’Hashimoto et la maladie de Grave sont les résultats courants de ces problèmes.

Les femmes ont cinq à huit fois plus de problèmes de thyroïde que les hommes probablement à cause des changements hormonaux uniques qu’elles expérimentent pendant la grossesse, la naissance et la ménopause (2). Cependant, les femmes et les hommes peuvent avoir plus de risques lorsque :

  • ils ou elles fument (3)
  • ils ou elles ont une histoire familiale de maladie thyroïdienne
  • ils ou elles souffrent d’un problème de glande pituitaire qui régule la libération des hormones thyroïdiennes (4)
  • ils ou elles manquent de nutriments comme l’iode, le sélénium, le zinc et la vitamine D

N’importe lequel de ces facteurs peut perturber l’équilibre des hormones thyroïdiennes et provoquer des symptômes tels que fatigue, perte de cheveux, troubles de l’humeur ou du sommeil, prise de poids ou perte de poids et changement de sensibilité à la température.(5)

 

Comment un régime alimentaire à base de plantes affecte-t-il votre thyroïde ?

Votre glande thyroïde contrôle ou régule de nombreuses fonctions corporelles majeures, notamment [6] :

  • le métabolisme
  • la température
  • les battements du cœur
  • la densité osseuse
  • l’équilibre hormonal
  • la santé des cheveux et de la peau

L’alimentation joue un rôle clé dans le soutien de ces actions, et une alimentation à base de plantes peut apporter des avantages particuliers.

Les conclusions de l’étude Adventist Health Study-2, qui regroupe plus de 96 000 adventistes du septième jour suivant différents régimes alimentaires, suggèrent qu’un régime végétalien pourrait réduire le risque de développer une hypothyroïdie, bien que les auteurs de cette étude aient déclaré qu’une «statistique significative n’ait pas été atteinte» dans leur analyse des preuves [7].

Cependant, les résultats de la même étude ont montré une prévalence de l’hyperthyroïdie inférieure de 50% avec les régimes végétaliens par rapport aux régimes omnivores.

Les lacto-ovo-végétariens et les pescatariens ont également bénéficié d’une certaine protection [8]. Cela montre que s’éloigner des produits d’origine animale pour se tourner vers les aliments d’origine végétale peut être bénéfique pour la santé thyroïdienne et que les effets protecteurs augmentent à mesure que de plus en plus de plantes sont intégrées au régime alimentaire.

 

Comment optimiser votre régime alimentaire pour la santé thyroïdienne ?

Bien que ces preuves soient prometteuses, un régime à base de plantes peut manquer de certains nutriments essentiels à la santé thyroïdienne.

L’iode est une source de préoccupation particulière, car les sources les plus communes d’une alimentation classique sont le poisson, les produits laitiers et le sel iodé [9]. Heureusement, vous n’avez besoin que d’une petite quantité d’iode chaque jour, qui peut être obtenue à partir d’algues comme la nori, l’arame, la dulse et le wakame.

Note personnelle (de Nadège) : le kelp est plus riche en iode que les algues citées ci-dessus. Sous forme de poudre, elle remplace avantageusement le sel.

 

Le zinc et le sélénium sont également des acteurs clés de la santé thyroïdienne. Manger une noix du Brésil (de préférence activée) par jour est suffisant pour vous procurer tout le sélénium dont vous avez besoin, et des traces du minéral se trouvent également dans les céréales complètes et les champignons [10]. Les céréales complètes, les oléagineux et les graines sont de bonnes sources alimentaires de zinc.

Les personnes atteintes d’hypothyroïdie ont tendance à avoir une faible teneur en vitamine D, bien qu’il soit difficile de déterminer si la carence en est la cause ou l’inverse [11]. Étant donné que la vitamine D est également importante dans de nombreux autres domaines de la santé, y compris la solidité des os, il est conseillé d’obtenir une dose quotidienne de lumière du soleil ou d’ajouter un supplément de vitamine D3 adapté aux végétaliens, dans votre alimentation [12].

patch-vitamine-d3

 

Bien que la nature exacte de la cause et de l’effet ne soit pas connue, il semble également exister une corrélation entre l’hypothyroïdie et les faibles taux de fer [13]. Les femmes enceintes, les femmes ayant des règles abondantes, ainsi que les personnes souffrant de certains problèmes de santé, notamment la maladie de Crohn, la maladie cœliaque et la colite ulcéreuse, sont susceptibles de souffrir d’une carence en fer. Remontez vos niveaux avec :

Enfin, l’optimisation de la consommation de tyrosine, un acide aminé, aide votre thyroïde à utiliser les nutriments pour la fabrication d’hormones thyroïdiennes. Les sources alimentaires de tyrosine comprennent les amandes (de préférence activées comme toujours), les avocats, les bananes, les cacahuètes (un oléagineux déconseillé par l’Institut Hippocrate et le Dr Cousens, sauf s’il s’agit de cacahuètes de la jungle), les graines de citrouille, les graines de sésame, les aliments à base de soja et le riz sauvage [14] [15].

 

Note personnelle (de Nadège) :
les lentilles sont à consommer de préférence germées et crues* pour un maximum de nutriments (très faciles à faire germer et agréables à manger, c’est pourquoi elles sont inclues dans le programme de 4 semaines d’alimentation alcalinisante). Les feuilles vertes foncées sont également très présentes car non seulement riches en beaucoup de nutriments comme le fer mais aussi très alcalinisantes. Je ne mange pas toutes les semaines des lentilles mais depuis que je consomme des verdures tous les jours, en général surtout dans mes smoothies, je ne suis plus carencée en fer alors que je l’avais été toute ma vie auparavant.
*Pour certaines personnes toutefois il peut être préférable de les cuire légèrement (5 à 8 mn suffisent quand elles ont été germées).

Les personnes carencées en fer, bénéficieraient également beaucoup de la prise régulière d’algue Klamath, intéressante aussi pour sa capacité à stimuler la production de cellules souches. Certaines personnes se sont soignées d’anémie grave grâce à cette algue bleu-vert particulière.

A noter que malgré ce qui est couramment colporté, il n’est pas nécessaire de vous priver des choux, dits goitrogènes. En effet, il faudrait en consommer une très grande quantité pour que leurs effets soient notables. Vous vous priveriez de leurs incroyables vertus anti-cancer. En en consommant régulièrement en quantité normale et pourquoi pas en consommant des algues en même temps (qui annulent de toute façon l’effet goitrogène), vous n’aurez que les bienfaits sans les inconvénients. 

Évidemment, je n’encourage pas la consommation de mélasse qui est un sucre transformé. Cela dit, si vous devez utiliser un sucrant liquide de temps en temps pour certaines de vos préparations, pourquoi pas envisager son usage … 

 

Que faire si vous avez une maladie thyroïdienne ?

En raison des taux élevés de composés antioxydants et anti-inflammatoires présents dans les aliments complets, une alimentation à base de plantes peut être bénéfique si vous avez déjà un problème de thyroïde.

Cependant, il est important de noter que le régime alimentaire et le mode de vie ne suffisent pas à eux seuls pour gérer certains types de maladies de la thyroïde et que le traitement qui précède peut vous exposer à d’autres maladies, telles que les maladies cardiovasculaires et l’ostéoporose.

Jusqu’à 60% des personnes atteintes de maladie de la thyroïde ne savent pas qu’elles en sont atteintes.

Par conséquent, si vous présentez plusieurs facteurs de risque ou si vous présentez des symptômes, il est judicieux de passer un examen complet des fonctions thyroïdiennes [16]. Si vous avez déjà été diagnostiqué, des tests de dépistage de la maladie cœliaque et d’autres affections auto-immunes peuvent confirmer ou infirmer des problèmes supplémentaires susceptibles d’affecter votre santé [17].

Travaillez avec un médecin spécialisé dans les alimentations végétales pour élaborer un protocole permettant de gérer les symptômes et de restaurer le plus possible la fonction thyroïdienne.

Parce qu’une thyroïde en bonne santé est essentielle au métabolisme, à l’équilibre hormonal, au contrôle du poids, à une température corporelle stable et bien plus encore, la meilleure façon de la préserver est de prendre soin de votre corps dans son ensemble.

Remplacez la malbouffe dans votre alimentation par un large éventail d’aliments colorés, entiers, à base de plantes, et ne sautez pas votre bilan de santé physique annuel.

Détecter les problèmes plus tôt peut prévenir l’apparition de problèmes graves et protéger votre thyroïde des dommages futurs.

 

Nadège

 

Références

  1. “General Information/Press Room.” American Thyroid Association. https://www.thyroid.org/media-main/press-room/.
  2. Rodriguez, Diana. “Are You at Risk for Thyroid Disease?” EverydayHealth.com. December 23, 2014. https://www.everydayhealth.com/thyroid-conditions/evaluating-your-thyroid-disease-risk.aspx.
  3. Travers, Colleen. “Causes and Risk Factors of Thyroid Disease.” Verywell Health. May 03, 2019. https://www.verywellhealth.com/thyroid-disease-causes-4013368.
  4. “Hypothalamic–pituitary–thyroid Axis.” Wikipedia. June 15, 2019. https://en.wikipedia.org/wiki/Hypothalamic–pituitary–thyroid_axis.
  5. Shomon, Mary. “Symptoms of Thyroid Disease.” Verywell Health. June 24, 2019. https://www.verywellhealth.com/thyroid-disease-symptoms-3233221.
  6. “7 Foods That Support Thyroid Health.” Nutrition Stripped. June 11, 2019. https://nutritionstripped.com/foods-that-support-thyroid-health/.
  7. Tonstad, Serena, Edward Nathan, Keiji Oda, and Gary Fraser. “Vegan Diets and Hypothyroidism.” Nutrients 5, no. 11 (11, 2013): 4642-652. doi:10.3390/nu5114642.
  8. Tonstad, Serena, Edward Nathan, Keiji Oda, and Gary E. Fraser. “Prevalence of Hyperthyroidism According to Type of Vegetarian Diet.” Public Health Nutrition 18, no. 8 (09, 2014): 1482-487. doi:10.1017/s1368980014002183.
  9. (http://www.bestview.ch), IGN – BestContent 2.0. “Iodine Global Network (IGN).” Iodine Global Network (IGN) – 4. Where Do We Get Iodine From? http://www.ign.org/4-where-do-we-get-iodine-from.htm.
  10. Liska, DeAnn, and Jeffrey Bland. Clinical Nutrition: A Functional Approach. Institute for Functional Medicine, 2004.
  11. Kim, Dohee. “The Role of Vitamin D in Thyroid Diseases.” International Journal of Molecular Sciences 18, no. 9 (09, 2017): 1949. doi:10.3390/ijms18091949.
  12. “Office of Dietary Supplements – Vitamin D.” NIH Office of Dietary Supplements. https://ods.od.nih.gov/factsheets/VitaminD-Consumer/.
  13. “Low Iron and Low Thyroid: A Link in Pregnant Women?” EndocrineWeb. https://www.endocrineweb.com/news/thyroid-diseases/56035-low-iron-low-thyroid-link-pregnant-women.
  14. “Can Eating a Plant-based Diet Help Your Thyroid Problems?” Vegan Food & Living. May 07, 2019. https://www.veganfoodandliving.com/can-what-you-eat-help-your-thyroid-problems/.
  15. Whitbread, Daisy. “Top 10 Foods Highest in Tyrosine.” Myfooddata. April 11, 2019. https://www.myfooddata.com/articles/high-tyrosine-foods.php.
  16. Adam. “Everything That You Need To Know Before Getting A Full Thyroid Panel.” ThyroMate. https://www.thyromate.com/blog/everything-that-you-need-to-know-before-getting-a-full-thyroid-panel.
  17. “Hyperthyroid.” DrFuhrman.com. https://www.drfuhrman.com/get-started/health-concerns/94/hyperthyroid.

 

 

Bannière 4 semaines automne nov 2019

Pour plus d’informations sur le programme de 4 semaines, cliquez ici.